Critique

American Ultra

 
Critique par |

POUR

Présenté au public comme une sorte de Jason Bourne junior au travers de sa bande-annonce officielle, ce long-métrage risque fort de ne toutefois pas marquer les esprits des spectateurs aguerris ou appréciant le genre.

Certes, les premières images sont à priori emballantes. L’idée de commencer le récit par la fin est finalement si peu utilisée par les scénaristes que ce principe fonctionne plutôt bien au niveau de l’intrigue. Par rapport au casting, Jesse Eisenberg (Social Network) et Kristen Stewart (Silz Maria) souhaite clairement changer leurs images de jeunes acteurs s’enrôlant dans des projets avec un public cible.

A propos d'images, une qualité de plus liée au film réside dans la transformation d'une partie des lieux de tournage. En effet, l'équipe de décoration a remanié une petite bourgade touristique de Louisiane et l'a transformée en un lieu pseudo reculé et déprimant. Ceci dans l'intention de rendre un cadre plus adapté scénaristiquement.

Le fondement de l’histoire reste intéressant. Tout comme certains principes présentés, à l’exemple de la confiance à accorder à son entourage. Mais malgré ces éléments, les quelques cascades bien menées et un personnage bien interprété par Eisenberg, American Ultra peine à décoller et à démontrer un scénario valable pendant toute la durée du film.
Finalement, il s’agit là d’une nouvelle œuvre avec beaucoup de déjà-vus. Bien que la majorité des scènes d’action soient plaisantes, que les séquences romantiques soient juste bien dosées, ce long-métrage reste avant tout un bon divertissement pour les personnes appréciant les héros torturés.

En savoir plus sur Laurent Billeter

Dans le même sujet...

 

American Ultra

Critique par |