Actualité & Articles

Cannes 2021: On est de retour!

Rédigé par |

Après avoir annulé son édition 2020 en raison de la pandémie, le Festival de Cannes est bel et bien de retour cette année, comme si rien ne s’était passé, du moins au niveau de la sélection: alors que Berlin et Venise ont diminué le nombre de films pour leurs éditions plus récentes (Venise a même déplacé une section entière chez un autre festival), Cannes en a un peu plus qu’en 2019, avec l’ajout d’une nouvelle section non compétitive qui s’appelle Cannes Premiere (en gros, des cinéastes de renom, hors compétition, mais la séance de gala a lieu en Debussy et non pas en Lumière). 

Et pourtant, les choses ont changé: pour tous les accrédités pas complètement vaccinés (ce qui est le cas de votre serviteur), il faut un test négatif pour accéder au Palais des Festivals, et ce test doit être refait toutes les 48 heures (un laboratoire gratuit est mis à disposition des festivaliers). De plus, il faut réserver toutes les séances par internet, histoire de ne pas créer des files d’attente très longues comme c’est l’habitude sur la Croisette, et le port du masque est obligatoire dans les salles (mais comme on est en France, la loi nationale autorise l’usage de la salle entière, sans distanciation). 

Bref, c’est censé être plus facile. Mais en réalité, pas tellement le cas: là on est le mercredi, le lendemain de l’ouverture, et le site de la billetterie tombe en panne régulièrement. Et pour la toute première séance, le documentaire The Story of Film: A New Generation de Mark Cousins, il y avait passablement de queue hors de la Debussy, et ça a commencé en retard (autre détail pas anodin: le pass sanitaire n’est pas requis pour accéder aux projections, sauf pour les salles Bazin et Buñuel qui sont à l’intérieur du Palais). 

Mais lorsque Thierry Frémaux est monté sur scène pour nous souhaiter la bienvenue, on sentait quelque chose dans l’air. Le festival a effectivement lieu, et on est de nouveau à Cannes, le rendez-vous cinéphile le plus important de l’année. Et puis, juste avant le début du film, comme on était dans la salle Debussy, quelqu’un a hurlé « Raoul! », une jolie tradition cannoise dont on ignore l’origine mais apprécie le charme. Oui, on est de retour. Malgré les couacs techniques.

CONCOURS Sois le premier à aller voir le film avec la personne de ton choix

Participer

CONCOURS Gagnez QUATRE places pour aller voir le film en famille

Participer