Film

Matar a Jesús Matar a Jesús (v.o)

Date de sortie 11.04.2018
Durée 99 minutes
Age 16/16
Pays Colombie (Colombia)
Distributeur Xenix Filmdistribution GmbH
Genre Drame
Réalisateur Laura Mora Ortega
Acteur Camilo Escobar Natasha Jaramillo Giovanny Rodríguez
Scénariste Laura Mora Ortega Alonso Torres
Auteur Laura Mora Ortega Alonso Torres
Note CLAP.CH
 
3.5/5
Note du public Aucun vote
  Voir la bande annonce

Synopsis

Paula, jeune étudiante colombienne, est témoin du terrible meurtre de son père, tué de sang froid. Après avoir été confrontée à l'extrême inefficacité de la police, elle croise par hasard le chemin du tueur à gages. Animée par la colère, la frustration et la douleur, le choix de la vengeance semble être la seule issue possible... Mais comment réagiront nos deux protagonistes, victimes d'un système aussi corrompu que violent?

Laura Mora Ortega

Camilo Escobar

Natasha Jaramillo

Giovanny Rodríguez

Laura Mora Ortega

Alonso Torres

Laura Mora Ortega

Alonso Torres

Critiques

Jeanne Rohner | Lundi 9 avril 2018
 

Point de départ de ce travail de production qui a duré quatre ans: un scénario reposant sur un événement traumatisant vécu par la cinéaste elle-même, l’assassinat de son père en pleine rue. Un film captivant et touchant de sincérité, sur fond d'histoire de vengeance très classique.

L’action se déroule à Medellin, réputée pour être l’une des villes où la violence fait le plus rage au monde, même si aujourd’hui, la situation a bien changé. Un jour, sur la route du retour de l’université Lita est témoin du meurtre de son père, professeur d’université. Ayant aperçu le visage de son meurtrier, Lita a son sang qui se glace lorsqu’elle croit reconnaître le jeune homme dans une boîte de nuit. Elle va alors quitter son milieu bourgeois, s’inventer une nouvelle identité et s’immerger dans les rues de Medellin. Elle va se rapprocher de Jesus, celui qui lui a enlevé son père, avec un désir de vengeance lancinant. Au-delà de la mission qu’elle se fixe, la lutte est viscérale (et la rend même malade), les limites sont questionnées… jusqu’où pourra-t-elle aller?

Laura Mora parvient à élever cette histoire en nous proposant une œuvre puissante en hommage à son père. La co-réalisatrice (avec Carlos Moreno) de la mini-série colombienne qui retrace les exploits de Pablo Escobar (Pablo Escobar: El Patron del Mal) décide de raconter une histoire violente et très personnelle, qui, malgré quelques maladresses de mise en scène, touche par sa sincérité et impressionne par son audace thématique et esthétique. Car, passé certains moments d’agacements ressentis devant une prise de vue «sur le vif» très mouvementée et donc parfois fatigante pour les nerfs et les yeux, un style aujourd’hui malheureusement adopté avec excès, l’immersion dans les rues sombres de Medellin et dans la frénésie de ses quartiers est totale. Ce drame emporte aussi grâce à la justesse de ses acteurs non professionnels choisis dans les rues de Medellin et au regard personnel qu’il pose sur le thème de la violence et de ses extrêmes.

Merci d'avoir voté pour ce film !
Votre commentaire sera validé par notre cher administrateur...
Votre avis sur ce film:
 

CONCOURS Gagnez des goodies et des places pour aller voir le film

Participer