Film

Ghostland Ghostland (v.o)

Date de sortie 28.03.2018
Durée 91 minutes
Age 16/16
Pays Canada , France
Distributeur Praesens-Film AG
Genre Horreur
Réalisateur Pascal Laugier
Acteur Rob Archer Angela Asher Erik Athavale [+]
Scénariste Pascal Laugier
Auteur Pascal Laugier
Note CLAP.CH
 
3.5/5
Note du public Aucun vote
  Voir la bande annonce

Synopsis

Suite au décès de sa tante, Pauline et ses deux filles héritent d’une maison. Mais dès la première nuit, des meurtriers pénètrent dans la demeure et Pauline doit se battre pour sauver ses filles. Un drame qui va traumatiser toute la famille mais surtout affecter différemment chacune des jeunes filles dont les personnalités vont diverger davantage à la suite de cette nuit cauchemardesque.

Tandis que Beth devient une auteur renommée spécialisée dans la littérature horrifique, Vera s’enlise dans une paranoïa destructrice. Seize ans plus tard, la famille est à nouveau réunie dans la maison que Vera et Pauline n’ont jamais quittée. Des évènements étranges vont alors commencer à se produire.

Pascal Laugier

Rob Archer

Angela Asher

Erik Athavale

Tony Braga

Mylène Farmer

Taylor Hickson

Pascal Laugier

Pascal Laugier

Critiques

Laurent Scherlen | Dimanche 25 mars 2018
 

Après Martyrs, oeuvre coup de poing dont les stigmates psychologiques et la portée existentielle  hantent encore, plus de neuf ans après sa sortie, l'auteur de ces lignes, le nouveau film de Pascal Laugier prolonge aujourd'hui le discours du long-métrage polémique de 2008.

Martyrs traitait in fine de la violence du monde contemporain et de la manière de le supporter (en un mot, accepter cette violence). Ghostland en constitue un véritable codicille.

Placé dès son ouverture sous l'autorité de Howard Phillips Lovecraft, Ghostland traitera du rapport entre réalité et imaginaire, en suivant le parcours d'une jeune auteur de romans fantastiques (Beth) ayant connu dans son enfance un épisode traumatique en compagnie de sa mère (remarquable Mylène Farmer) et de sa soeur. Mettant en scène un colosse (ogre) et un personnage à l'allure androgyne (sorcière) qui agresseront violemment les trois personnages principaux,  le récit revêt les atours du conte pour tenter de répondre à la question: peut-on échapper au réel?

Sans révéler le twist central du film, ce dernier opérera à mi-chemin un revirement de situation tout sauf gratuit puisqu'il ancrera au contraire son propos dans une logique imparable et désenchantée. L'arc narratif autour du personnage central de Beth nous renverra en pleine figure notre propre rapport au monde et à sa violence, notamment à travers une scène sublime au cours de laquelle le personnage de Mylène Farmer laisse à contrecoeur sa fille courir vers le choix de vie qu'elle s'est construite.

S'étant toujours intéressé aux personnages féminins, que ce soit dans Saint-Ange, Martyrs ou The Secret, Pascal Laugier reste droit dans ses bottes et dans ses obsessions malgré les critiques aveugles qui l'ont jadis taxé de misogynie, alors que son cinéma s'évertue au contraire à mettre en scène des femmes qui se battent et qui refusent d'être victimisées. A ce titre, le combat des trois personnages féminins face à leurs bourreaux est significatif de la lettre d'intention du metteur en scène.

On pourra cependant regretter quelques jump scares inutiles et indignes du talent de Laugier, ainsi qu'une force d'impact légèrement en-deça de la puissance émotionnelle de Martyrs.

Mais la singularité du cinéma de Pascal Laugier éclate à nouveau dans Ghostland, en nous offrant un film qui, une fois encore, reste en tête et interroge bien au-delà de la projection.

 

Merci d'avoir voté pour ce film !
Votre commentaire sera validé par notre cher administrateur...
Votre avis sur ce film:
 

CONCOURS Gagnez des goodies et des places pour aller voir le film

Participer