Film

Centaure Centaur (v.o)

Date de sortie 24.05.2017
Durée 89 minutes
Age 16/16
Pays Allemagne (Deutschland) , France , Kirghizistan (Кыргызстан) , Pays-Bas (Nederland)
Distributeur Trigon Film
Genre Drame
Réalisateur Aktan Arym Kuba
Acteur Aktan Arym Kuba
Note CLAP.CH
 
4/5
Note du public Aucun vote

Synopsis

Projectionniste dans un village des environs de Bichkek, la capitale du Kirghizistan,
Centaur tente de s’opposer à ce qu’il estime être une perte des valeurs morales engendrée par le développement d’une société d’économie libérale. Aktan Arym Kubat propose encore une fois, après Le voleur de lumière, une émouvante élégie, hommage à une culture confrontée à une mutation paraissant irréversible.

Aktan Arym Kuba

Aktan Arym Kuba

Critiques

Laurent Billeter | Lundi 22 mai 2017
 

Une aventure semi-sauvage au Kirghizistan réussie

Le 70e festival de Cannes a beau battre son plein et faire son actualité, de petites pépites telles que Centaure, une épopée magnifique entre conte et réalité, traditions et modernité, sortent toujours en salles et méritent d’être découvertes

Entièrement tourné au Kirghizistan, pays situé entre l’Ouzbékistan et la Chine, Centaure est un film réussi, le septième long métrage du réalisateur kirghize Aktan Arym Kubat. Joué et tourné par ce dernier, Centaur retrace un passé glorieux au travers d’un mythe auquel le protagoniste principal, soit le réalisateur lui-même, s’investit particulièrement. Et même si la fable se perd au travers des générations futures du pays, l’hommage à cette dernière ainsi qu’aux chevaux est très noble.

Si Aktan Arym Kubat (Le voleur de lumière) est très méconnu du grand public, Centaure lui permet une nouvelle fois d’exprimer ses intentions et envies avec poésie. Doté d’une belle polyvalence, il a su une nouvelle fois manier la beauté, l’expressionnisme et la nature avec une certaine douceur et, en parallèle, une indéniable force.

Récompensé à la Berlinale 2017, Centaure reçoit le prix C.I.C.A.E. (Confédération internationale des cinémas d’art et d’essai) à juste titre. Certes, le réalisateur s’est fait plaisir en se dirigeant et en incarnant le protagoniste principal, mais il décrit, à sa manière et posément, un maux terrible du XXIe siècle: l’appât du gain par des moyens légaux ou illégaux. La relation à la nature se perd ainsi de plus en plus, même au sein de régions plus reculées et méconnues comme au Kirghizstan.

Avec Centaure, le cinéaste s’écarte de ses long-métrages académiques et esthétise plus la vie tout en continuant joliment à favoriser l’espace rural. Mais ce changement ne doit pas décourager les cinéphiles connaissant ses précédentes créations. Ce virage invite davantage le public à aller voir Centaure grâce à sa richesse et sa subtilité.

Le fait que le scénario évite les clichés exotiques, et expose plus ouvertement un Islam extrémiste, rendra certainement Centaure encore plus captivant. La ponctuation d’humour ajoute un ingrédient qui plaira aux personnes curieuses de découvrir le mystérieux cavalier.

Merci d'avoir voté pour ce film !
Votre commentaire sera validé par notre cher administrateur...
Votre avis sur ce film:
 

CONCOURS Les Gardiens de la Galaxie 2 gagnez un Bluray ou un DVD

Participer

CONCOURS Découvrez et gagnez un Bluray ou un DVD de The Birth Of A Nation

Participer