Film

Marie Curie Marie Curie (v.o)

Date de sortie 03.05.2017
Durée 95 minutes
Age 6/12
Pays France
Distributeur DCM
Genre Biopic , Drame
Réalisateur Marie Noëlle
Acteur Charles Berling Karolina Gruszka André Wilms
Note CLAP.CH
 
2.5/5
Note du public Aucun vote
  Voir la bande annonce

Synopsis

1903. Le prix Nobel de physique est décerné pour la première fois à une femme, Marie Curie (Karolina Gruszka), ainsi qu'à son mari, Pierre (Charles Berling). Peu de temps après, Pierre meurt dans un tragique accident et Marie, alors trentenaire, doit s'occuper seule de leurs deux enfants. Mais loin de se laisser abattre, elle poursuit les travaux de recherche du couple dans un monde essentiellement masculin et devient la première femme titulaire d'une chaire à la Sorbonne, à Paris. Après une longue période de deuil, elle tombe amoureuse d'un homme marié, le physicien Paul Langevin (Arieh Worthalter). Leur relation éclate au grand jour et provoque un énorme scandale. En effet, alors qu'elle s'apprête à recevoir un deuxième prix Nobel et qu'elle propose sa candidature à la respectable Académie des sciences, la presse parisienne accuse publiquement Marie Curie d'adultère, sous l'impulsion de la femme trompée de Paul Langevin, avide de vengeance. À l'apogée de sa carrière, Marie Curie est l'objet de diffamations et constate amèrement que passion et raison ne font pas bon ménage.

Marie Noëlle

Charles Berling

Karolina Gruszka

André Wilms

Critiques

Remy Dewarrat | Lundi 1 mai 2017
 

Femme avant tout

Le troisième long métrage de Marie Noëlle se penche trop sagement sur la personnalité de Marie Curie, femme de science par excellence qui dut sans cesse se battre dans un univers essentiellement masculin.

Avant la mort accidentelle de son mari, Pierre (Charles Berling, très juste), Marie Curie n’existait que grâce à lui, en tant que femme de. Sans lui, elle ne pouvait pas uniquement compter sur ses talents de scientifique hors paire. Tous les mérites revenaient à son époux. Quand celui-ci disparaît renversé par une voiture, elle entre dans un deuil douloureux. Elle élève seule ses deux enfants et continue son travail acharné de chercheuse. Elle met entre parenthèse son statut de femme. Mais elle finit par tomber sous le charme de l’un de ses collègues marié et père de famille. Cette attitude d’adolescente ingénue contraste avec l’intégrité de sa personnalité rigoureuse et ne lui apporte que des problèmes.

Marie Noëlle traite ce destin de manière très classique. La reconstitution de l’époque à travers les costumes et les décors ne souffre d’aucun défaut. L’actrice qui incarne Marie Curie, Karolina Gruszka, accompli sa tâche avec une grande ferveur. Mais le film tombe dans une romance assez mièvre et perd de son intérêt en se focalisant sur cette histoire d’amour traitée de manière assez naïve et passablement ennuyeuse, n’abordant plus que de façon anecdotique son combat de femme pour faire valoir ses droits et son talent. C’est assez décevant et le drame, pourtant très porteur, laisse place à une bête histoire de sexe très banale et sans grand intérêt, traitée comme une comédie romantique. Et voir Marie Curie déambuler dans les rues du Paris de nos jours au son de la chanson de Nour, Lumière bleue pendant le générique de fin, touche au ridicule le plus incompréhensible, voire à la pire faute de goût. Dommage.

Merci d'avoir voté pour ce film !
Votre commentaire sera validé par notre cher administrateur...
Votre avis sur ce film:
 

CONCOURS Gagnez des places pour aller voir Jumanji: The Next Level

Participer