Film

Vice-versa Inside Out (v.o)

Date de sortie 17.06.2015
Durée 94 minutes
Age 6/10
Pays États-Unis (United States)
Distributeur Walt Disney Pictures Switzerland
Genre Animation
Réalisateur Pete Docter
Voix Bill Hader Mindy Kaling Amy Poehler
Note CLAP.CH
 
5/5
Note du public
 
4.1/5
  Voir la bande annonce

Synopsis

Le film est présenté hors-compétition au Festival de Cannes 2015

Au Quartier Général, le centre de contrôle situé dans la tête de la petite Riley, 11 ans, cinq Émotions sont au travail. À leur tête, Joie, débordante d’optimisme et de bonne humeur, veille à ce que Riley soit heureuse. Peur se charge de la sécurité,  Colère s’assure que la justice règne, et Dégoût empêche Riley de se faire empoisonner la vie – au sens propre comme au figuré. Quant à Tristesse, elle n’est pas très sûre de son rôle. Les autres non plus, d’ailleurs… Lorsque la famille de Riley emménage dans une grande ville, avec tout ce que cela peut avoir d’effrayant, les Émotions ont fort à faire pour guider la jeune fille durant cette difficile transition. Mais quand Joie et Tristesse se perdent accidentellement dans les recoins les plus éloignés de l’esprit de Riley, emportant avec elles certains souvenirs essentiels, Peur, Colère et Dégoût sont bien obligés de prendre le relais. Joie et Tristesse vont devoir s’aventurer dans des endroits très inhabituels comme la Mémoire à long terme, le Pays de l’Imagination, la Pensée Abstraite, ou la Production des Rêves, pour tenter de retrouver le chemin du Quartier Général afin que Riley puisse passer ce cap et avancer dans la vie…

Pete Docter

Bill Hader

Mindy Kaling

Amy Poehler

Critiques

Laurent Scherlen | Lundi 15 juin 2015
 
Difficile de parler du dernier-né des studios Pixar sans avoir la gorge nouée par l'émotion. Car Vice-Versa est avant tout un incroyable voyage intérieur bourré de scènes qui cueillent le spectateur sans prévenir, rompant tel un tsunami nos digues émotionnelles, nous laissant fondre sur notre fauteuil, dévastés et heureux. En prenant le parti de faire s'incarner les émotions qui nous gouvernent par des petites créatures symbolisant la joie, la tristesse, le dégoût, la colère et la peur, le réalisateur Pete Docter dépeint petit à petit la construction même de nos personnalités, en illustrant notamment la manière dont l'intérieur (notre esprit, notre affect) et l'extérieur (le monde environnant) interagissent en permanence. Dit comme ça, ça n'a l'air de rien. A l'écran, le concept vous éclate au visage comme autant de déflagrations sensitives.
En suivant une petite fille depuis sa naissance jusqu'au début de son adolescence, Vice-Versa s'impose également comme une bouleversante allégorie sur le temps qui passe, et sur la façon dont nous perdons certains souvenirs, en conservant d'autres, parfois sous une autre forme (la nostalgie), pour finalement avancer dans nos vies, évoluant au gré des âges, et nous tissant in fine notre propre toile émotionnelle intérieure. Et c'est ici que Vice-Versa trouve son coeur, sa raison d'être, son motif profond: les souvenirs.
Sans eux, pas d'humanité, pas de personnalité, pas de sens ni de raison d'exister. Fussent-ils gais ou tristes, ce sont eux qui font de nous ce que nous sommes. A ce titre, la sublime séquence finale dans laquelle "Tristesse" prend les manettes des émotions de la petite Riley est à briser le coeur, de peine et de bonheur à la fois, du plus endurci des spectateurs.
Visuellement splendide, d'une richesse thématique insondable, porté par la sublime musique de Michael Giacchino, Vice-Versa nous laisse K.O., essorés, vidés, mais rempli à ras bord de joie et de bonheur. A l'image des îles-souvenirs qui s'écroulent dans l'esprit de Riley, à l'image de celles, nouvelles, qui émergent sur les ruines de leurs ancêtres, nous ne sommes finalement rien d'autre que la somme de nos souvenirs. Et c'est déjà beaucoup.
Merci d'avoir voté pour ce film !
Votre commentaire sera validé par notre cher administrateur...
Votre avis sur ce film:
 

Clapman | 08.07.2015 07:57
 
Niveau psychologie, scénario et idée, chapeau. Agréable a regarder, parfois un peu bavard. Oui intéressant et sympathique, mais pour moi de loin pas le meilleur PIXAR que fût "les Indestructibles".

ValK | 27.06.2015 13:47
 
Un film d'animation drôle. émouvant, original, intelligent, psychologique, trop excellent et ce n'est pas que pour les enfants..................à ne pas louper un pure moment de plaisir.

vincenzobino | 19.06.2015 18:04
 
Serait-ce possible qu'un Pixar puisse encore avoir la force émotionnelle de la-Haut et Nemo, la réponse est oui... Plusieurs fois, colère, dégoût et tristesse sont de mise avec a chaque fois un sentiment de peur. Or, seule la joie prévaut a la sortie. L'expérience proposée par vice-versa (tester nos différentes émotions au fur et a mesure que l'histoire avance, s'avère réussie pour mon cas. A la sortie, vous n'aurez qu'une envie: tester vos sentiments sombres et les remplacer par la positive attitude qui m'est si chère. Jusqu'au prochain rêve du moins. A recommander vivement et le court film proposé avant la séance est une pure merveille qui fait vibrer chacune des émotions. Un sacré test...