Film

Deadpool Deadpool (v.o)

Date de sortie 10.02.2016
Durée 106 minutes
Age 16/16
Pays États-Unis (United States)
Distributeur Twentieth Century Fox Suisse
Genre Comédie , Fantastique
Réalisateur Tim Miller
Acteur Morena Baccarin Gina Carano Ryan Reynolds [+]
Note CLAP.CH
 
2.8/5
Note du public
 
4.8/5
  Voir la bande annonce

Synopsis

Basé sur l’anti-héros le plus original des comics Marvel, Deadpool raconte les origines de Wade Wilson, un ancien des forces spéciales devenu mercenaire, qui adopte l’identité de Deadpool après avoir été soumis à une expérience dangereuse qui le laisse avec un pouvoir de guérison accélérée. Armé de cette nouvelle capacité et d’un sombre et tordu sens de l’humour, Deadpool traque l’homme qui a quasiment détruit sa vie.

Tim Miller

Morena Baccarin

Gina Carano

Ryan Reynolds

Ed Skrein

Critiques

Max Borg | Lundi 8 février 2016
 

POUR

"20th Century Fox présente un film d'un crétin". C'est la première chose qu'on lit dans le générique du début de Deadpool, le huitième volet de la série cinématographique consacrée aux X-Men. Sauf que ce huitième film est bien différent de tout ce qu'on a pu voir avant, y compris Deadpool lui-même, dont la présence dans ce film est une sacrée revanche après X-Men Origins: Wolverine. Comme le suggèrent les credits au début, qui remplacent aussi les noms des acteurs par des descriptions comme "une bonnasse" (Morena Baccarin, qui joue la copine de Wade Wilson/Deadpool), "un méchant anglais" (Ed Skrein) et "un caméo gratuit" (Stan Lee), on se trouve face à un film qui s'amuse à démonter tout ce qu'on sait des super-héros au cinéma.

Ceci est tout à fait normal si l'on connaît le personnage de Deadpool, mercenaire quasiment immortel (comme Wolverine, il guérit rapidement) mais aussi défiguré à cause d'un cancer. Dans les comic books de Marvel, il commente souvent ce qui est en train de se passer, en s'adressant directement aux lecteurs. A l'écran, le même principe est respecté, ce qui permet au comédien/producteur Ryan Reynolds d'incarner à 100% cet anti-héros très, très bavard. On a donc droit à des blagues sur Reynolds lui-même (deux mots: Green Lantern), sur Hugh Jackman et sur le budget du film, beaucoup plus petit que ce qui est normalement dépensé pour des histoires de super-héros. C'est le "prix" qu'a dû payer Reynolds pour obtenir un film interdit aux mineurs (en principe, le public-cible des X-Men est plutôt adolescent), et c'est très amusant de l'entendre se moquer de tout et tous.  

Mais attention, Deadpool n'est pas seulement un film très, très drôle et politiquement incorrect. C'est aussi un produit spectaculaire et sanglant, qui respecte les conventions du genre tout en les insultant. Et au centre de tout cela il y a aussi une histoire d'amour, également réinterpretée selon le sens d'humour déjanté du protagoniste. Le résultat est hilarant, excessif, touchant, jouissif, jusqu'à la scène bonus qui, bien entendu, se moque des attentes du spectateur. Car même si Deadpool se situe, sans trop de difficultés, à l'intérieur de la continuité plus large du monde des X-Men (pour la période précise, il sera encore question d'une blague très pointue et réussie), c'est un film qui vit selon ses propres règles, ce qui est très rare dans le cinéma "popcorn" d'aujourd'hui. A voir sans hésiter!


Remy Dewarrat | Lundi 8 février 2016
 

CONTRE

C’est donc ça le nouveau phénomène dans le monde des super-héros made in USA, accompagné comme il se doit par un marketing assommant et mensonger? Depuis quand un mec dans un costume rouge, cherchant à faire sa propre justice contre les méchants qui s’en prennent à sa petite amie, est-il un anti-héros? Les deux bras cassés de Shaun of the Dead qui, par la force des choses, se voyaient contraints de se défendre contre une horde de zombies, oui, Deadpool, non.

Tout commence par un générique où les noms des comédiens et des techniciens sont remplacés par des vulgarités dignes des pires cours de récréation du style: «Avec une bombasse, réalisé par un connard surpayé, etc.» Et là commencent déjà à éclore dans la salle des rires tellement gras qu’ils feraient déraper les véhicules tout-terrain les plus fiables sur le marché. Avec le recul, une fois le supplice achevé, on se demande d’ailleurs si cette ouverture n’est pas la chose la plus faussement honnête de l’ensemble.

Le problème avec ce genre de produit formaté pour les fans qui connaissent la genèse du personnage par coeur, est qu’il met totalement de côté ceux qui viennent au cinéma dans l’espoir de découvrir quelque chose de nouveau, vierges de toute la pseudo sous-culture qui entoure le phénomène auto-proclamé. Et cela devient un sommet de prétention insupportable, renforcé par les nombreuses scènes dites du «quatrième mur» ou le héros s’adressent directement à son public: les fans se sentent concernés, pour ne pas dire flattés, les autres baillent d’ennui et de consternation. En qualité d’universalité, on passera son chemin.

Du coup, le novice qui pensait passer un bon moment avec un nouveau héros, annoncé comme atypique et rentre-dedans, a la désagréable impression d’assister à une cérémonie rituelle qu’il traverserait comme un cauchemar, se demandant à chaque rire, comparable à une éructation, provenant d’une partie de l’auditoire, quelle drogue il faut ingurgiter pour être réceptif à ce genre de spectacle qui se résume à un humour plus que douteux et un déluge de violence graphique.

Merci d'avoir voté pour ce film !
Votre commentaire sera validé par notre cher administrateur...
Votre avis sur ce film:
 

Albus | 12.02.2016 04:35
 
Enfin un héro MARVEL qui sort des conventions. Fidèle à lui-même, Deadpool est un génie de Débilité qui Dérange, Déboite et Déconne à 200 %. L'intrigue est simple, directe et parfaite pour une introduction. C'est vulgaire, certes, mais ça va avec le personnage. Et ces clins d’œil et références toutes les 2 minutes, c'est plutôt jouissif. Moi je vous le dit: - "Ce soir c'est branlette". ;-)

Cid | 11.02.2016 08:03
 
Vu hier soir et on va couper court direct, j'ai adoré :) Deadpool est avec Daredevil mes deux super héros favoris chez Marvel et donc j'attendais ce Deadpool avec grande impatience et mon attente a été amplement récompensée. L'esprit, la violence et l'ambiance si caractéristiques à Deadpool sont présents et c'était pour moi l'un des plus grands soucis ;) et c'est passé, ils l'ont fait. Ils ont osé sortir un Deadpool comme il doit être et dépoussiérer un gros coup l'écurie Marvel qui je trouve se cantonne trop dans ces acquis sans prendre de grands risques... Ryan Reynolds est LE Deadpool tout comme Hugh Jackman est LE Wolverine, c'est une évidence et on sent que l'acteur est attaché et fan du personnage. Il lui donne vie de la meilleure façon avec des attitudes et répliques qui font mouches et les répliques n'en parlons pas, c'est toujours bien placé, drôle et gras, moi j'ai adoré et au vu des rires dans la salle, c'était généralisé :) Alors c'est clair que Deadpool n'est pas à mettre entre toutes les mains car il mérite son rated à 16 ans chez nous pour sa violence et son langage cru mais MERCI de nous l'avoir sorti de cette façon. Tout y est, même le tant attendu et si précieux 4ème mur si présent dans la Licence Deadpool. La bande son quant à elle est juste incroyable avec un savant mélange de divers style, juste impeccable. Bref, gros coup de cœur et en tant que fans nous l'avons attendu longtemps ce film mais nous sommes gâtés et remerciés de la plus belle façon. Si je devais faire un petit reproche car il faut toujours en faire un petit :) c'est comme souvent à l'heure actuelle, nous avons vu beaucoup trop de choses dans les diverses BA, surtout que le film n'est pas trop long et la plupart des scènes sont déjà vues (pas toute quand même je vous rassure) mais c'est juste pour chipoter un poil :) Je terminerai pas dire que vous soyez fans on non, foncez donc le voir, vous ne le regretterez pas ;)

Minnie | 08.02.2016 19:49
 
J'attendais avec impatience ce film car il faut dire que la promotion faite autour était une des meilleures. Et sincèrement, je n'ai pas été déçue. Ce film est une tuerie (dans tous les sens du terme). D'emblée avec le générique de début le ton est donné et nous invite nous le spectateur à un visuel parfait, drôle, sous fond musical complètement décalé (je ne veux pas faire de spoil). Ryan Reynolds prend un vrai plaisir à endosser nouveau costume (du coup nous fait oublier son Green Lantern et c'est tant mieux) et rend le tout très communicatif. Un vrai plaisir dans tous les sens. Bien sûr, c'est un humour extrêmement salace mais ça fait tellement du bien que l'on ne peut s'empêcher de rire du début jusqu'à la fin (mais vraiment toute fin) du générique. Un super héros badass qui fait plaisir et rappel que Marvel reste les number one dans ce genre. Un régal absolu.

CONCOURS Gagnez 2 places pour aller voir "Spider-Man Far From Home"

Participer