Film

Don Jon Don Jon (v.o)

Date de sortie 25.12.2013
Durée 90 minutes
Age 16/16
Pays États-Unis (United States)
Distributeur Ascot Elite
Genre Comédie , Drame , Romance
Réalisateur Joseph Gordon-Levitt
Acteur Joseph Gordon-Levitt Scarlett Johansson Julianne Moore
Note CLAP.CH
 
1.8/5
Note du public
 
3/5
  Voir la bande annonce

Synopsis

Jon Martello est un beau mec que ses amis ont surnommé Don Jon en raison de son talent à séduire une nouvelle fille chaque week-end. Mais pour lui, même les rencontres les plus excitantes ne valent pas les moments solitaires qu’il passe devant son ordinateur à regarder des films pornographiques.
Barbara Sugarman est une jeune femme lumineuse, nourrie aux comédies romantiques hollywoodiennes, bien décidée à trouver son Prince Charmant.
Leur rencontre est un choc, une explosion dans la vie de chacun. Bourrés d’illusions et d’idées reçues sur le sexe opposé, Jon et Barbara vont devoir laisser tomber leurs fantasmes s’ils veulent avoir une chance de vivre enfin une vraie relation…

Sortie DVD et Bluray le 17 avril 2014

Caractéristiques techniques (DVD)

Image: 2.35:1 (16:9 anamorphique)

Bonus:

- Bande Annonce

- Teaser

- Promo Story

- Conférence De Presse Berlinale Et New York

- Hit Record - My Favorite Things

- Themes & Variations

- Objectified

- Making Of Don Jon

- Joe's Hats

- Don Jon's Origin

Sous-Titres: Français

Langues:

- Français, Dolby Digital 5.1

- Anglais, Dolby Digital 5.1

Caractéristiques techniques (Blu-ray)

Image: 1080/24 p Haute Définition 2.35:1 / 16:9

Bonus:

- Bande Annonce

- Teaser

- Promo Story

- Conférence De Presse Berlinale Et New York

- Hit Record - My Favorite Things

- Themes & Variations

- Objectified

- Making Of Don Jon

- Joe's Hats

- Don Jon's Origin

Sous-Titres: Français

Langues:

- Français , DTS-HD Master Audio 5.1

- Anglais, DTS-HD Master Audio 5.1

Joseph Gordon-Levitt

Joseph Gordon-Levitt

Scarlett Johansson

Julianne Moore

Critiques

Remy Dewarrat | Lundi 23 décembre 2013
 

CONTRE

Le mythe de Don Juan n'avait vraiment pas besoin d'être massacré à ce point par un jeune bellâtre prétentieux hollywoodien. Son premier film de réalisateur (espérons sincèrement qu'il s'agisse aussi du dernier) n'est qu'une suite éculée et vulgaire de clichés abominables sur les rapports entre les hommes et les femmes, chers à la psycho-pop en vogue depuis le début des années 90, sur les immigrés italiens venu s'installer aux Etats-Unis (Tony Danza en débardeur blanc se goinfrant de pâtes est affligeant tant son rôle est mal écrit), sur le pouvoir de séduction, et là l'ego du Monsieur prend un ascenseur pour la stratosphère.

Pourquoi cet énergumène sans saveur qu'est Joseph Gordon-Levitt bénéficie-t-il d'une telle sympathie? Sa filmographie plus que moyenne comporte pourtant beaucoup plus de mauvais, voire très mauvais films que de choses dignes d'intérêt. Il aurait pu jouer dans un des meilleurs films américains de l'année, Django Unchained, mais il a préféré se lancer dans cette aventure fort peu reluisante. Il y a des choses comme cela qui dépassent l'entendement.

Toutefois, rire à sa suite de lieux communs à la limite de l'indécence intellectuelle la plus flagrante, laisse songeur et pas dans le bon sens du terme.


Minnie Equey | Lundi 23 décembre 2013
 
POUR
Joseph Gordon-Lewitt signe ici sa première réalisation. S’entourant d’actrices prestigieuses, ce premier métrage est une découverte intéressante. Sans tomber dans le mélodrame et la facilité, l’acteur désormais réalisateur se fait plaisir et cela se ressent.

Bien que déjà retranscrite à l’écran par Steve Mc Queen avec Shame (2011), l’obsession sexuelle vue par Joseph Gordon-Lewitt est montrée sous forme de comédie romantique. L’investissement personnel et physique de l’acteur est ressenti dès sa première apparition. Son personnage de jeune body-buildé obsédé frise le réalisme. A ses côtés, on retrouve une Scarlett Johansson dans un rôle de bimbo sur mesure et une Julianne Moore en étudiante quelque peu hippie. A noter que dans les rôles secondaires, on reconnaîtra Tony Danza (la série à succès Madame est servie) en patriarche.

Joseph Gordon-Lewitt a refusé l’aventure Django Unchained dès que le feu lui a été donné pour sa réalisation. Sans tomber dans les clichés connus, le spectateur est vite pris au jeu dans ces différentes relations. L’alchimie entre les protagonistes est plaisante et la mise en scène dynamique apporte un véritable plus au film.

Si cette première incursion derrière la caméra reste très basique, l’envie et le plaisir de Joseph Gordon-Lewitt font de cette comédie un moment divertissant.
Merci d'avoir voté pour ce film !
Votre commentaire sera validé par notre cher administrateur...
Votre avis sur ce film:
 

mermaid | 05.01.2014 23:00
 
I really liked it. It s not a love movie but a movie about love. And real love is not attached to society dictates or moral precepts. Love is finding the right person, listening to yourself and give what you feel. The movie might be too loud for some though, not for everybody. And also please not the movie shows another side of America, far from heroes or carreer or success. An america with real everyday problems, an America with heart and blood