Film

The Dyatlov Pass Incident The Dyatlov Pass Incident (v.o)

Date de sortie 10.07.2013
Durée 100 minutes
Age 14/14
Pays États-Unis (United States)
Distributeur NIFFF 2013
Genre Thriller
Réalisateur Renny Harlin
Note CLAP.CH
 
2/5
Note du public Aucun vote
  Voir la bande annonce

Synopsis

En 1959, neuf randonneurs succombèrent d’une mort mystérieuse lors d’une expédition au mont Kholat Syakhl (« montagne des morts »). Base militaire secrète, présence extra-terrestre, monstre des neiges ? En l’absence de témoins, toutes les spéculations s’avérèrent possibles. Aujourd’hui, on dénomme cet événement le « Dyatlov Pass Incident ». Curieux de résoudre l’un des plus grands mystères contemporains, des étudiants décident d’investiguer sur place, caméra à l’appui. Ce film raconte leur enquête sur les traces dangereuses de ces gens disparus.

L'avis du NIFFF:
S’attaquant à un incident historique, le fameux Renny Harlin prouve une fois de plus qu’il ne tarit jamais d’idées. Le Finlandais s’accapare le procédé du POV, mis en avant l’année passée au NIFFF, pour propulser les spectateurs dans une intrigue haletante dont les révélations ne finissent plus de surprendre. A mesure que des indices se présentent, le mystère s’épaissit et le film glisse peu à peu vers une horreur sans nom dont vous serez les seuls témoins…

Le réalisateur :
Renny Harlin n’est autre que le Finlandais le plus connu d’Hollywood. Né en 1959, il réalise son premier film en 1986 avec Born American, suivi par Prison (1988), dans lequel il dirige le jeune Viggo Mortensen. Sa carrière s’envole avec le quatrième épisode de la saga des Freddy, ainsi qu’avec Die Hard 2 qu’il réalise en 1990. Parmi les 17 films de sa carrière, figurent également Cliffhanger (1993), Deep Blue Sea (1999) et Driven (2001). Il tourne actuellement Hercules 3D, une épopée mythologique prévue pour 2014.
Critiques

Beatrice Thomas | Lundi 8 juillet 2013
 
Un petit groupe d’étudiants s’engage sur les traces d’alpinistes retrouvés morts, cinquante années auparavant, dans de mystérieuses conditions. Leur périple est documenté à tout moment, mais les caméras capturent vite bien plus que les réponses à plusieurs décennies de questionnements car l’incident ne tarde pas à se répéter... Entre « Die Hard 2 », « Cliffhanger » ou encore « Deep Blue Sea », Renny Harlin a pour habitude de faire régner l’angoisse et le suspense mais, cette fois, c’est en jouant sur le réel qu’il tente d’effrayer. En plus de baser son film sur un événement véritable, de ceux, mystérieux, qui font basculer la réalité dans le fantastique, Harlin le traite en POV en passant par le found footage, un procédé qui vise à donner une impression de réel pour inquiéter davantage encore le spectateur. Malheureusement, ici, le doute ne s’installe pas, ni l’illusion d’authenticité.

Le Dyatlov Pass Incident fascine depuis toujours, donnant naissances à diverses théories quant à la cause de la mort inexplicable de neuf pauvres diables au nord de l’Oural. Folie soudaine de l’entier du groupe, expérimentations militaires secrètes, aliens, spectres ou catastrophe naturelle, chacun y va de sa thèse, bien qu’aucune n’
explique réellement ce qui a bien pu forcer les victimes malheureuses à se précipiter nues dans la neige, hors de leur tentes, courant droit à leur morts par -17 degrés. Aucune trace de lutte mais l’une des femmes est retrouvée la langue arrachée quand deux autres cadavres présentent des crânes fracturés. Les six restants semblent avoir péri dans la neige, de froid ou de terreur ; rien n’a jamais permis de le déterminer.

C’est autour de cette affaire peu rassurante qu’Harlin construit son récit, mais celui-ci s’engage vite dans une foultitude de direction
s, à l’instar des nombreuses théories explorées. La majorité d’entre elles sont abandonnées en cours de route sans explication et donnent l’impression d’un fouillis impossible, aggravé par ce POV inutile qui rend le tout difficilement lisible, bien qu’ Harlin ait su éviter le « shaky cam » un maximum et pose souvent sa caméra dans la neige (toujours miraculeusement placée de manière à obtenir des plans parfaitement cadrés par pur accident). Le jeu des comédiens manque cruellement de naturel, obligatoire au fonctionnement de la mascarade. Quant au scénario (qui prend une direction plus qu’invraisemblable), il est cruellement familier. C’est bien Blair Witch aux sports d’hivers, et ce dans un nombre d’aspects qu’il serait trop long d’énumérer. Malgré son concept séduisant, The Dytlov Pass Incident sait faire peur par moment mais il manque de convaincre et encore plus d’innover.

Remy Dewarrat | Lundi 8 juillet 2013
 

Renny Harlin est en compétition au Nifff 2013 avec un film dit de" found fortage" de trop. Ce sous-genre né avec l'insipide, prétentieux et très raté The Blair Witch Project, devient le prétexte à faire n'importe quoi, pourvu que le spectateur se retrouve dans une position de voyeur. Ici Harlin tombent dans pas mal de pièges inhérents au genre comme la blonde ambitieuse et hystérique (un peu moins que dans la moyenne, mais tout de même), les deux premières victimes, éliminées comme par hasard au sortir d'une relation sexuelle, et le fourre-tout explicatif qui mélange la télé-portation, les troglodytes et autres éléments peu convaincants dans un final qui se veut surprenant.

Cette enquête devient très vite anecdotique et ce ne sont pas les quelques effets spéciaux assez réussis, comme une avalanche, qui sauvent la chose du naufrage. On est de plain-pied et sans garde-fou dans cette tendance à tout vouloir filmer pour se faire mousser par la suite: ici c'est l'overdose d'images tirées de différentes sortes de supports numériques, qui, comme par miracle, fonctionnent à la perfection malgré les conditions atmosphériques largement en dessous des -20°, même les smartphones.

On était curieux de voir le réalisateur d'anciennes grosses productions américaines comme Die Hard 2, A Long Kiss Goodnight, Cliffhanger ou L'Ile aux pirates aux commandes d'un petit film: la déception n'en est que plus grande, car ce long métrage suit servilement les règles du genre, sans ne jamais essayer de les transcender.

Merci d'avoir voté pour ce film !
Votre commentaire sera validé par notre cher administrateur...
Votre avis sur ce film:
 

CONCOURS Gagnez des places pour aller voir "Mare"

Participer