Film

Transformers 4 : L'âge de L'extinction Transformers 4 : Age Of Extinction (v.o)

Date de sortie 16.07.2014
Durée 0 minutes
Age 16/16
Pays États-Unis (United States)
Distributeur Universal
Genre Science fiction
Réalisateur Michael Bay
Acteur Nicola Peltz Jack Reynor Mark Wahlberg
Note CLAP.CH
 
2.5/5
Note du public
 
3.5/5
  Voir la bande annonce

Synopsis

Quatre ans après les événements mouvementés de "Transformers : La Face cachée de la Lune", un groupe de puissants scientifiques cherchent à repousser, via des Transformers, les limites de la technologie.
Au même moment, un père de famille texan, Cade Yeager, découvre un vieux camion qui n’est autre qu’Optimus Prime. Cette découverte va lui de attirer les foudres d’un certain Savoy, dont le but est d’éliminer les Transformers. Pendant ce temps, le combat entre les Autobots et les Décepticons refait surface…

Michael Bay

Nicola Peltz

Jack Reynor

Mark Wahlberg

Critiques

Max Borg | Lundi 14 juillet 2014
 

Allez, ça recommence! Pourtant, Michael Bay l'avait bien dit, il y a trois ans, à l'occasion de la sortie du troisième volet de Transformers: pour moi, c'est fini. Bon, c'était la même chose après le deuxième chapitre, sorti en 2009, et on imagine que c'est difficile de refuser quand le studio vous offre en échange la possibilité de réaliser le projet dont vous rêvez depuis longtemps, en l'occurrence Pain & Gain. D'accord, un quatrième Transformers, avec toutes ses explosions, bagarres entre robots et failles au niveau du scénario, c'est loin du concept du "petit prix à payer". Mais peut-être que Bay a appris quelque chose entretemps et essaie vraiment d'améliorer cette franchise très lucrative sur le plan financier, mais pas toujours réussie au niveau artistique.

Tout d'abord, Shia LaBoeuf n'est plus. Abandonné sur son parcours d'autodestruction professionnelle, le jeune comédien a été remplacé par Mark Wahlberg, qui incarne Cade Yeager, un inventeur sans argent qui vit au milieu du Texas, trois ans après la bataille de Chicago. A la place de Megan Fox et Rosie Huntington-Whiteley il y a Nicola Peltz, qui joue la fille de Cade. Et il n'y a plus d'agents secrets paranoïaques ou de soldats: ils ont laissé leur place à Harold Attinger (Kelsey Grammer), un ancien agent CIA sans scrupules qui, avec l'aide de Joshua Joyce (Stanley Tucci), veut créer sa propre armée de Transformers.

Sauf que, cette armée n'est pas sans défauts, et la présence d'un chasseur de primes venu de l'espace, un robot nommé Lockdown (voix de Mark Ryan en VO), est une nouvelle source de danger pour le monde entier. Seulement Cade pourra convaincre Optimus Prime (Peter Cullen) et les autres Autobots (avec les voix de John Goodman et Ken Watanabe, entre autres) que les humains sont toujours dignes d'être sauvés...

Ce qui est plutôt admirable, c'est que Bay et le scénariste Ehren Kruger essayent vraiment de modifier la formule de la franchise, avec des résultats intéressants: la nouvelle mythologie des Transformers, avec des "créateurs" qui auraient visité la Terre il y a des millions d'années, des robots dinosaures (les Dinobots) et le mystérieux Lockdown, propose plusieurs éléments prometteurs pour les épisodes suivants. Globalement, l'humour est aussi beaucoup plus supportable, et on ne peut pas s'empêcher de sourire lorsque le propriétaire d'un ancien cinéma se plaint des films qui sortent aujourd'hui: que des suites et des reboots, dit-il. Un clin d'oeil bien sympa, sorte de mea culpa ironique de la part du cinéaste.

Que du bien, du coup? Hélas, non: aussi efficaces que soient les scènes de baston et carnage, elles ne peuvent pas compenser d'autres moments qui sont inutilement longs, ce qui fait que le film dure 165 minutes sans une vraie raison. De plus, l'écriture des personnages féminins reste toujours au niveau "fantasme d'adolescent", et le grand retour de Frank Welker, doubleur historique de plusieurs Decepticons en anglais depuis 1984, est beaucoup trop court, ce qui est plutôt ironique. Peut-être que le prochain volet...

Merci d'avoir voté pour ce film !
Votre commentaire sera validé par notre cher administrateur...
Votre avis sur ce film:
 

vincenzobino | 20.07.2014 13:41
 
La saga Transformers fut présentée en épisodes inégaux : 2 volumes impairs bons à excellents et un second film raté. Ce 4ème opus vaut son prédécesseur et donc la peine d'être visionné. Bien sur, ne croyez pas en prenant place que le scénario du siècle sera dévoilé, on en est très loin. Mais l'âge de l'extinction compense cette faiblesse par une qualité visuelle qui surpasse, à mon avis, la face cachée de la lune; par un jeu passable, limite ironique (notamment Stanley Tucci effectivement exquis) et surtout par une plus grande part consacrée aux "aliens robotisés" (avec bon nombres de références cinématographiques, notamment Aliens, Jurassic Parc et le jour d'après, et une loi "douteuse" à faire se retourner dans sa tombe un illustre auteur britannique). Dans la catégorie "blockbusters estivaux", ce 4ème volet ouvre fort bien le bal pour autant, bien sûr, que le 554ème degré soit de mise. A recommander...

Minnie | 20.07.2014 00:07
 
Je ne suis pas objective car je suis une très grande fan des Transformers de Michael Bay. Je l'avoue sans honte. C'est du spectacle avant tout et qu'importe finalement le scénario, c'est du show exactement comme on aime. Les films de Michael Bay ne sont pas réputés pour être de qualité niveau scénario de toute façon. L'idée de reprendre quelques années après la bataille à Chicago et de montrer des Aubotots traqués par des humains à la mémoire bien courte est plutôt intéressante. La première scène nous met tout de suite dans l'ambiance. Visuellement parfait, je ne regrette pas que Shia Laboeuf ne soit pas de la partie pour ce nouvel opus. Mark Wahlberg est crédible et Stanley Tucci est un vrai atout dans ce film. Evidemment la fille à son papa qui lui en veut car ne peut pas vivre sa vie comme elle le souhaite est inutile mais bon, ce n'est pas si important que ça. Sincèrement, une très très bonne nouvelle histoire et surtout quel plaisir de retrouver Optimus Prime, Bumblebee et… non je ne vais rien dire histoire de ne pas gâcher la surprise. ;o)