Film

Pacific Rim Pacific Rim (v.o)

Date de sortie 17.07.2013
Durée 130 minutes
Age 14/14
Pays États-Unis (United States)
Distributeur Warner Bros Suisse
Genre Science fiction
Réalisateur Guillermo del Toro
Acteur Clifton Collins Jr. Charlie Day Heather Doerksen [+]
Note CLAP.CH
 
4/5
Note du public
 
4.1/5
  Voir la bande annonce

Synopsis

Surgies des flots, des hordes de créatures monstrueuses, les "Kaiju", ont déclenché une guerre qui a fait des millions de victimes et épuisé les ressources naturelles de l'humanité pendant des années. Pour les combattre, une arme d'un genre nouveau a été mise au point : de gigantesques robots, les "Jaegers", contrôlés simultanément par deux pilotes qui communiquent par télépathie. Mais même les Jaegers semblent impuissants face aux redoutables Kaiju. Alors que la défaite paraît inéluctable, les forces armées qui protègent l'humanité n'ont d'autre choix que d'avoir recours à deux héros hors normes : un ancien pilote au bout du rouleau et une jeune femme en cours d'entraînement qui font équipe pour manœuvrer un Jaeger légendaire, quoique d'apparence obsolète. Ensemble, ils incarnent désormais le dernier rempart de l'humanité contre une apocalypse de plus en plus imminente…

Guillermo del Toro

Clifton Collins Jr.

Charlie Day

Heather Doerksen

Idris Elba

Jake Goodman

Burn Gorman

Brad William Henke

Charlie Hunnam

Larry Joe Campbell

Rinko Kikuchi

Diego Klattenhoff

Robert Maillet

Max Martini

Ron Perlman

Critiques

Laurent Scherlen | Lundi 15 juillet 2013
 

Amoureux des créatures et monstres en tous genres (Mimic, Hellboy ou Le Labyrinthe de Pan sont là pour en témoigner), Guillermo del Toro nous offre avec Pacific Rim une déclaration d'amour aux kaïjus, ces monstres issus du cinéma japonais dont Godzilla est le plus célèbre représentant (le film est d'ailleurs dédié non seulement à Ray Harryhausen, créateur du plus impressionnant bestiaire de l'histoire du cinéma, mais également à Ishiro Honda, réalisateur de Godzilla).

Le film débute par un prologue d'une immersion immédiate nous exposant la situation en voix off, à travers un montage et un découpage d'une fluidité et d'une clareté exemplaires mettant d'emblée sur la table les enjeux de l'histoire. Ainsi, nous apprenons qu'une faille sous-marine en plein océan Pacifique a libéré des créatures issues d'une autre dimension, ces dernières s'étant déversées sur notre monde, semant le chaos et la mort. Pour faire face à ces monstres lovecratiens grands comme des immeubles, les gouvernements ont mis au point les jaegers, immenses mechas commandés par des pilotes fonctionnant en binômes, dont la tâche est de détruire l'agresseur. Au bout d'un premier quart d'heure à couper le souffle, apparaît le titre "Pacific Rim", court instant de répit avant que le spectacle ne reprenne de plus belle.

Nourri sur les réseaux sociaux de fantasmes et d'attentes propres à provoquer une inévitable déception à la découverte du film (l'un des aspects pervers du net), Pacific Rim réussit au contraire l'exploit de ne pas décevoir son public, à une petite exception près (nous y reviendrons). Ainsi, c'est à une véritable orgie visuelle et à des scènes d'action toutes plus spectaculaires les unes que les autres que nous convie le réalisateur mexicain. Parvenant à traduire à l'écran l'aspect titanesque de ses protagonistes d'une façon totalement inédite (le spectateur se sent véritablement comme une fourmi au milieu de géants), Del Toro offre des séquences d'action homériques à la brutalité palpable dont la puissance jaillit littéralement de l'écran. Doté d'une mise en scène à la fluidité remarquable, Pacific Rim joue par ailleurs de façon très habile et pertinente avec les notions d'échelle, les plans faisant apparaître kaïjus et jaegers étant ainsi bien souvent mis en relation avec des éléments plus petits décuplant le gigantisme des monstres et des mechas (poissons, humains, bateaux, voitures, hélicoptères, etc).

Puisant son inspiration aussi bien chez Lovecraft que dans le manga Evangelion et bien entendu dans le kaïju eiga (film de monstres japonais), Guillermo del Toro mêle l'intime au spectaculaire dans une démarche qui n'est pas sans rappeler le David Lean de Docteur Jivago ou de Lawrence d'Arabie. Ainsi, les relations entre les personnages (notamment Mako et Raleigh) sont au coeur de l'aspect émotionnel du film et de la motivation des protagonistes. Et c'est là que le bât blesse. Car Guillermo del Toro, malgré tout le potentiel émotionnel que possédait son histoire, ne parvient jamais à véritablement nous émouvoir, les personnages ne laissant pas leurs coeurs ni leurs âmes se dévoiler suffisamment pour toucher les nôtres. Une frustration d'autant plus grande que le réalisateur était parvenu notamment dans Le Labyrinthe de Pan ou Hellboy 2 à nous émouvoir aux larmes. On regrettera par exemple que l'enfance de Mako ou encore l'idée de relier les esprits des pilotes des jaegers n'aient pas été mieux exploitées, car elles étaient la source d'une émotion propre à nous faire chavirer.

Hormis ce bémol auquel ne nous avait pas habitué Del Toro, c'est à un spectacle de chaque instant que nous invite le réalisateur, un blockbuster d'une puissance hors du commun, doté d'images à la puissance d'évocation immédiate qui nous clouent à notre siège deux heures durant, nous laissant hagards et langue pendante, les yeux remplis d'étoiles. Preuve supplémentaire que le cinéma de divertissement possède une noblesse et un caractère salvateur qu'il ne faut avoir de cesse de souligner.

Merci d'avoir voté pour ce film !
Votre commentaire sera validé par notre cher administrateur...
Votre avis sur ce film:
 

Bryan | 04.08.2013 17:17
 
Je m'attendais à être déçu par ce film. Mais c'est vraiment excellent !! Visuellement, c'est très beau, rien à redire là dessus. Le scénario est efficace, avec de bons acteurs, et l'action est présente du début à la fin. Une angoisse pèse quand à savoir quand les monstres vont débarquer. Vraiment bien fi-scellé, à ne pas manquer.

Minnie | 21.07.2013 00:44
 
Tout simplement une des plus belles claques de ce début d'été. Del Toro nous offre une véritable rencontre entre deux créatures incroyablement maîtrisées, le tout servi par un scénario efficace qui ne laisse pas une minute de répit aux spectateurs. Un vrai bonheur de cinéma qui fait plaisir.

Jango | 20.07.2013 10:40
 
Merci Guillermo del Toro pour cette grande claque ! Mon rêve d'enfant devient réalité ! C'est le blockbuster le plus énorme de ces dernières années. Vive le cinéma de divertissement !

Albus | 19.07.2013 19:19
 
Le blockbuster de l'été. Rien à redire. Ah oui, les cinéphiles passionnés de musique d’ascenseur et de Godard, passez votre chemin. Les autres, amusez-vous bien ;-)

Pascal | 18.07.2013 21:11
 
Bin voilà......!! je l'ai vu............et quelle baffe, claque et j'en passe des meilleur ! Du tout bon film comme on les aimes. Des robots géants, des monstres, de l'action, une bonne histoire un cocktail détonnant pour ce film. Guillermo De Toro a réussi le pari de faire un film de robot géant et de monstre sans tomber dans le ridicule ou la niaserie. Le résultat est tout a fait la hauteur. Peut être que oui, il aurait pu s'attardé un peu plus sur l'émotion des personnages et les travailler un peu plus en profondeur mais cela n'aurait il pas nuit à la dynamique du film ? Cela reste du pur plaisir, des effets à couper le souffle, de l'action spectaculaire et une musique qui colle parfaitement avec le film !! Du tout bon. Un film a ne pas louper, sous aucun prétexte.

Jacques | 18.07.2013 05:25
 
Efficace et jouissif. Le meilleur blockbuster de l'été.