Film

Bottled Life Bottled Life (v.o)

Date de sortie 25.01.2012
Durée 90 minutes
Age 7/12
Pays
Distributeur Frenetic Films
Genre Documentaire
Note CLAP.CH
 
4/5
Note du public
 
3.2/5

Synopsis

Comment est-il possible de remplir des bouteilles avec de l’eau ordinaire et de gagner ainsi des millions? C’est avec cette question dans ses bagages que le journaliste suisse Res Gehriger part en voyage pour percer les secrets du groupe le plus puissant de son pays - Nestlé. Mais le numéro 1 du commerce mondial de l’eau en bouteille cultive la discrétion. Selon lui, ce documentaire est le mauvais film au mauvais moment. Son périple conduit Gehriger de la Suisse au Pakistan, en passant par les USA. Il commence à comprendre comment Nestlé parvient à s’approprier l’accès aux sources et pourquoi la soif des êtres humains n’est pas la même partout.
Critiques

Remy Dewarrat | Lundi 23 janvier 2012
 
Le réalisateur Urs Schnell et le journaliste Res Gehriger entament leur enquête en nous montrant que malgré leurs demandes, Nestlé refuse de participer à leur projet de documentaire, en invoquant que le résultat sera, selon ses dires, forcément unilatéral, entendre par là, contre elle. Et donc obligatoirement, on n'aura jamais droit au point de vue du principal intéressé. C'est en écoutant le patron de Nestlé Waters, par le biais de plusieurs conférences disponible publiquement, que les deux compères ont l'idée de faire une investigation sur le terrain pour comprendre comment le lobby agro-alimentaire mondial fonctionne: Nestlé n'est pas seul sur le marché, mais possède la particularité, non seulement d'être le leader mondial du commerce du précieux liquide, mais aussi de tirer leurs eaux pour bouteilles au sein même des sources. Les documentaristes nous montrent assez rapidement par divers témoignages que la multinationale ne pratique pas l'étique pour se procurer la matière première de son produit.

Au Pakistan, cette manière de faire s'avère très problématique. Dans les environs de Lahore, l'usine de Sheikupura se sert directement dans la nappe phréatique, ce qui a de graves conséquence dans le plus proche village qui a vu ses puits subir une baisse alarmante. Pire, l'eau est devenue impropre à la consommation et la mortalité infantile a pris l'ascenseur. Ces villageois, qui ne peuvent se permettre d'acheter de l'eau embouteillée, ont remis une pétition à la firme suisse pour obtenir une conduite d'eau depuis la fabrique. La réponse négative aucunement motivée de Nestlé, reste l'une des grandes questions que pose le film.

Schnell et Gehriger ne sont pas là pour bêtement taper sur la puissance économique veveysane, mais pour s'interroger et, grâce à eux et à leur travail, nous avec, sur cet enjeu particulièrement sournois qu'est le fait de se permettre le droit d'exploiter une richesse naturelle pour la revendre à prix d'or. Le film devient passionnant dans sa partie américaine ou les réalisateurs suivent le combat d'un groupe d'habitantes de l'état du Maine, où Nestlé, qui a racheté la marque autochtone Poland Spring, a pu acquérir plusieurs endroits pour uniquement le prix du terrain et l'impôt sur la propriété du sol. L'eau qui en sort ne lui coûte rien et un seul camion rempli lui assure un revenu de cinquante mille dollars. Inquiètes par le va et vient incessant des lourds véhicules dans leur petite ville et l'impact des prélèvements sur les points d'eau qui se trouvent sur et sous la surface du sol, les opposantes obtiendront deux victoires historiques en invoquant un des amendements de la constitution de leur pays et des particularités propres aux lois du Maine. Le film laisse sans réponse un grand nombre de questions et recèle l'avantage de s'interroger sur des pratiques pour le moins obscures et prouve clairement que Nestlé et la transparence ne vont pas de paire, loin s'en faut.
Merci d'avoir voté pour ce film !
Votre commentaire sera validé par notre cher administrateur...
Votre avis sur ce film:
 

Johanna | 17.03.2012 15:43
Un très très joli documentaire sur l'eau et sur sur les méthodes peu honnêtes de la multinationale Neslé pour s'accaparer l'eau dans les pays des plus pauvres et naturellement au détriments des populations locales. le film pose de nombreuses questions et donne peu de réponses. Un documentaire qu'il faudrait montrer dans les écoles.

Albus | 01.02.2012 05:35
Moi je dirai plutôt que les patrons de Nestlé sont présentés comme des gens faisant preuve de cynisme déroutant. Même si je n'aime pas ce genre de personnages, il faut remettre l'église au milieu du village. Merci clap de publier les réponses de Nestlé Waters au film.

Lucie | 30.01.2012 02:18
Un très joli documentaire sur la façon dont Neslé prend le consommateur pour une bille. Les patrons de Nestlé font preuve d'un cynisme déroutant. L'appropriation des sources du tiers-monde, la destruction de l'environnement, les profits réalisés par la multinationale pour laquelle tous les moyens sont bons pour arriver à ses fins (posséder le maximum de sources) sont particulièrement bien montrés dans ce documentaires. Même si de nombreuses questions restent sans réponse, ce documentaire est très bien fait et très pédagogique. A VOIR DE TOUTE URGENCE!

CONCOURS Gagnez un pack de goodies pour "Goldfinch"

Participer