Film

Arrietty le petit monde des chapardeurs Kari-gurashi no Arietti (v.o)

Date de sortie 12.01.2011
Durée 94 minutes
Age -/7
Pays
Distributeur The Walt Disney Company France
Genre
Réalisateur Hiromasa Yonebayashi
Acteur Ryunosuke Kamiki Kirin Kiki Tomokazu Miura [+]
Producteur Toshio Suzuki
Note CLAP.CH
 
3/5
Note du public
 
4.8/5

Synopsis

Dans la banlieue de Tokyo, sous le plancher d’une vieille maison perdue au cœur d’un immense jardin, la minuscule Arrietty vit en secret avec sa famille. Ce sont des Chapardeurs.
Arrietty connaît les règles : on n’emprunte que ce dont on a besoin, en tellement petite quantité que les habitants de la maison ne s’en aperçoivent pas. Plus important encore, on se méfie du chat, des rats, et interdiction absolue d’être vus par les humains sous peine d’être obligés de déménager et de perdre cet univers miniature fascinant fait d’objets détournés.
Arrietty sait tout cela. Pourtant, lorsqu’un jeune garçon, Sho, arrive à la maison pour se reposer avant une grave opération, elle sent que tout sera différent. Entre la jeune fille et celui qu’elle voit comme un géant, commence une aventure et une amitié que personne ne pourra oublier…

Hiromasa Yonebayashi

Ryunosuke Kamiki

Kirin Kiki

Tomokazu Miura

Shinobu Ôtake

Mirai Shida

Keiko Takeshita

Toshio Suzuki

Critiques

Remy Dewarrat | Lundi 10 janvier 2011
 
Adaptation du célèbre roman de Mary Norton, The Borrowers, par Hayao Myazaki et réalisé par Hiromasa Yonebayashi, Arrietty, le petit monde des chapardeurs est un film enchanteur et charmant. Il possède une aura particulière qui marie à merveille une légende très connue à la culture japonaise et ce, de manière subtile et épurée. Etonnamment, dans cette version, les petits êtres qui vivent dans les recoins des habitations ne sont pas pourvues d'oreilles pointues, de museaux et de queues de rongeurs, ce sont vraiment de minuscules être humains et c'est réjouissant. Grâce à ce subterfuge, le dernier long métrage des studios Gihbli devient une fable très forte sur les différences et les problèmes que rencontrent deux cultures à vivre côte à côte, car les semblables à la jeune Arrietty, littéralement hauts comme trois pommes, ne doivent pas être vus des humains et, si c'est le cas, ils se retrouvent obligés de déménager.

D'un côté, ces petits chapardeurs, qui ne volent que ce qui leur est strictement nécessaire à vivre, doivent s'évertuer à évoluer en cachette, c'est leur destin, leur nature, et de l'autre, les humains font tout ce qu'ils peuvent pour prouver leur existence, afin de matérialiser l'impensable, l'incroyable. Le film met donc en relation Arrietty et un enfant malade, communiquant malgré leur appartenance à deux univers qui ne devraient jamais se croiser, car une règle immuable le veut ainsi. C'est une base de travail que l'on retrouve régulièrement dans les histoires, de Romeo et Juliette à Avatar en passant par West Side Story, mais ici, même l'amitié la plus sincère, pour ne pas parler de l'amour, ne peut rien contre cette réalité et nos deux amis doivent s'y plier. Autour d'eux gravitent de savoureux personnages comme le père d'Arrietty, droit, juste et respectueux, sa mère sans cesse inquiète, sur la défensive, craignant pour sa famille, et l'intendante de la maison, une femme à l'image de Saint Thomas qui ne croit que ce qu'elle voit et refuse qu'on la prenne pour une folle.

Réalisé dans une animation traditionnelle loin de toutes esbroufes technologiques tape-à-l'œil, ce film fait énormément de bien par sa grâce et sa profondeur.
Merci d'avoir voté pour ce film !
Votre commentaire sera validé par notre cher administrateur...
Votre avis sur ce film:
 

CONCOURS Gagnez des places pour aller voir "Mare"

Participer