Film

A Serious Man A Serious Man (v.o)

Date de sortie 20.01.2010
Durée 105 minutes
Age 12/16
Pays
Distributeur StudioCanal
Genre Comédie
Réalisateur Joel Coen Ethan Coen
Acteur Adam Arkin Katherine Borowitz Fyvush Finkel [+]
Note CLAP.CH
 
4/5
Note du public
 
3.5/5

Synopsis

1967. Larry Gopnik, professeur de physique dans une petite université du Midwest, vient d'apprendre que sa femme Judith allait le quitter. Elle est tombée amoureuse d'une de ses connaissances, le pontifiant Sy Ableman. Arthur, le frère de Larry, est incapable de travailler et dort sur le canapé. Danny, son fils, a des problèmes de discipline à l'école hébraïque, et sa fille Sarah vole dans son portefeuille car elle a l'intention de se faire refaire le nez. Pendant ce temps, Larry reçoit à la fac des lettres anonymes visant à empêcher sa titularisation, et un étudiant veut le soudoyer pour obtenir son diplôme. Luttant désespérément pour trouver un équilibre, Larry cherche conseil auprès de trois rabbins. Qui l'aidera à faire face à ses malheurs et à devenir un mensch, un homme bien ?

Joel Coen

Ethan Coen

Adam Arkin

Katherine Borowitz

Fyvush Finkel

Richard Kind

Amy Landecker

Sari Lennick

Allen Lewis Rickman

Jessica McManus

Fred Melamed

Steve Park

Michael Stuhlbarg

Aaron Wolff

George Wyner

Critiques

Remy Dewarrat | Lundi 18 janvier 2010
 
Avec ce film, les frères Coen réalisent une comédie étonnante à l'humour très particulier. Un prologue hilarant sous forme de fable donne le ton en nous plongeant dans une certaine mentalité juive. Mais attention, A Serious Man n'est pas une œuvre sur le judaïsme, mais s'inscrit dans cette communauté où chaque personnage représente une facette de cette manière d'appréhender l'existence. Même s'il n'y a pas d'événements violents comme dans leurs autres films, les Coen sont dans leur élément en nous contant la vie d'un homme simple qui voit son existence lui échapper malgré lui. Il traverse une série d'évènements qui l'obligent à reconsidérer ses certitudes, mais obtient aussi parfois un coup de main quasi divin comme dans l'affaire avec sa femme et son amant.

A Serious Man fait partie des films qui sont difficiles à aborder, tant on est face à une œuvre en totale liberté ne générant à priori aucune sorte de réflexion intellectuelle: c'est une tranche de vie prise à un moment crucial de la vie d'un homme. On a donc droit à une sublime comédie de mœurs où tout passe par les personnages secondaires et là les Coen excellent. Leur casting est une nouvelle fois impeccable et l'on sent tout le soin apporté à chaque protagoniste, dont le rôle est de déstabiliser de plus en plus le héros de l'histoire. On retrouve ainsi tout ce qui fait le sel de l'existence, la famille, les amis, les voisins, les autorités à un moment où l'on doute de tout. Car c'est de cela qu'il s'agit à travers le burn out du personnage central. Et c'est sa lutte un peu vaine que nous narrent les Coen dans un ton à la fois grave et léger. Cette alchimie totalement réussie rappelle la saveur que peut avoir un plat aigre doux. Ici rien n'est noir ou blanc, mais se fond dans une infinie variété de nuances. Et c'est exactement la même chose qui ressort de la partition musicale de leur fidèle collaborateur Carter Burwell qui joue sur les deux tableaux lui aussi, en variant subtilement l'instrumentation ou l'orchestration pour passer de la farce, certes parfois tragique, au sérieux dans toute sa splendeur.

Et dans un constat que certains pourraient juger amer, tout ce petit monde se retrouve face à un final implacable qui remet l'être humain dans son sens le plus général, à sa place dans le cosmos. 
Merci d'avoir voté pour ce film !
Votre commentaire sera validé par notre cher administrateur...
Votre avis sur ce film:
 

fjdklaéfjdiosapj | 01.02.2010 20:47
Le film est savoureux. On sent que Joel et Ethan Coen ont pris leur pied à le réaliser. A serious man s'ouvre d'ailleurs sur un sketch hilarant, sans lien avec la suite, et se termine tout comme le film, sans réelle résolution. Suivent ensuite les mésaventures d'un père de famille juif, dans l'Amérique des sixties. Un type totalement paumé qui subit les événements et son entourage. Il faut d'ailleurs l'entendre pleurnicher à longueur de pellicule, "Mais je n'ai rien fait!". Les acteurs justement. Tous des "tronches" pas possibles, pas connus, mais diablement bons. Décors, habillements, véhicules, atmosphères, tout est superbes. Bien qu'il y soit beaucoup question de judaïsme, la religion n'occupe qu'une part congrue du film. Ce qui n'empêche pas les Coen Bros. de se lâcher tout du long. Que du bonheur!

CONCOURS Gagnez des places pour aller voir "Mare"

Participer