Film

Solaris Solaris (v.o)

Date de sortie 30.11.1999
Durée 94 minutes
Age -/-
Pays
Distributeur
Genre Science fiction
Note CLAP.CH
 
3/5
Note du public
 
0.5/5

Synopsis

Le docteur Kelvin (George Clooney) est psychiatre. Il est envoyé à bord de la station " Prométhée " en orbite autour de la planète Solaris pour comprendre ce qui a bien pu rendre fou ses habitants, en prises à de terribles hallucinations. A peine arrivé sur place, il se retrouve face à son épouse (Natasha McElhone) qui est décédée 10 ans plus tôt. Que se passe-t-il à bord de cette station ? Qui est ce clone de Rheya, sa femme ? Quelle entité peut bien se loger dans la station ? Que de questions à élucider pour Kelvin qui, en plus, se trouve être la proie de violentes secousses psychologiques
Critiques

Jean-Marc Detrey | Dimanche 28 novembre 1999
 
Attention, malgré un visuel très high-tech, bourré d'effets spéciaux et de synthèse spatiale, Solaris n'est pas un film d'action. Amateurs de galipettes spectaculaires, de pétoires retentissantes et d'aliens gluants, passez votre chemin. Remake de l'uvre d'Andreï Tarkowski sorti en 1973, ce film mélange romantisme, intimisme et psychologie dans un lieu original : une station orbitale.Soderbergh (Ocean Eleven, Erin Brokowich) est définitivement imprévisible dans le choix de ses réalisations. Il signe là son troisième remake avec brio. Appuyé par des acteurs convaincus de leurs rôles et un producteur que l'on ne présente plus, ce film est jugé, à l'instar de Gattaca et d'autres, comme une production SF dite adulte.Histoire d'un genre très spécial, où se mélangent émotions, méditation sur les choses de la vie et de la mort et questions religio-métaphysiques dans un scénario très complexe, mais qui se regarde allègrement sans pour autant se creuser les méninges. On en redemande.
Merci d'avoir voté pour ce film !
Votre commentaire sera validé par notre cher administrateur...
Votre avis sur ce film:
 

Koyolite Tseila | 14.02.2012 16:14
Je n'ai pas du tout aimé ce film. Ces "évènements surnaturels" au coeur de l'espace me dérangent (trop bizarres), de même que le côté "aspect psychologique" de la chose m'est trop lourd. Le film est ennuyant au possible et, au final, c'est plus un film d'amour que de SF. Il m'aurait été plus réaliste de voir George Clooney se préparer une tasse de Nespresso à bord de la station, plutôt que de le suivre dans ses hallucinations aux allures de rédemption. En résumé : un excellent somnifère, mais un mauvais film de SF.