Film

Oliver Twist Oliver Twist (v.o)

Date de sortie 19.10.2005
Durée 125 minutes
Age -/-
Pays
Distributeur
Genre
Note CLAP.CH
 
4/5
Note du public Aucun vote

Synopsis

Dans un orphelinat de l'Angleterre victorienne, Oliver Twist survit au milieu de ses compagnons d'infortune. Mal nourri, exploité, il est placé dans une entreprise de pompes funèbres où, là encore, il ne connaît que privations et mauvais traitements. Oliver endure tout, jusqu'au jour où une provocation de trop le pousse à s'enfuir vers Londres. Épuisé, affamé, il est recueilli par une bande de jeunes voleurs qui travaillent pour le vieux Fagin. Entre Dodger, Bill, Nancy et les autres, Oliver découvre un monde cruel où seules comptent la ruse et la force. Arrêté pour une tentative de vol qu'il n'a pas commis sur la personne de Mr. Brownlow, Oliver ne trahit pas sa bande et s'attire la bienveillance du brave homme. Mais Fagin et Bill ne tardent pas à remettre la main sur lui et l'obligent à participer au cambriolage de la demeure de son bienfaiteur...
Critiques

Remy Dewarrat | Lundi 17 octobre 2005
 
Le nouveau film de Roman Polanski est la troisième adaptation sur grand écran du roman de Dickens après le très beau film de David Lean et la comédie musicale de Carol Reed. Et force est de constater que cette histoire traverse les générations s'en prendre une ride, mieux, elle est toujours malheureusement d'actualité. Il en existe encore beaucoup de nos jours de ces enfants lâchement exploités par des adultes sans scrupules qui les considèrent comme de vulgaires outils, malléables à volonté. Du coup, avec un tel matériau littéraire entre les mains, le cinéaste opte pour une mise en scène qui met en avant le texte, les personnages et les décors, car Londres représente l'un des éléments principaux de l'uvre de Dickens. Beaucoup de mes confrères traitent injustement ce film d'académique. Il n'en est rien, car l'intelligence de Polanski n'est aucunement de faire du neuf avec du vieux, mais de faire découvrir à la jeunesse d'aujourd'hui cet indémodable chef-d'uvre. Du coup, le père de «Rosemary's Baby» laisse de côté son statut d'auteur pour devenir le brillant illustrateur des mots de Dickens et son contrat est magnifiquement rempli.L'autre point fort du film réside dans son casting et sa direction d'acteurs. Comme à son habitude, Ben Kingsley campe un Fagin cruel, mais tellement humain que sa prestation ne sent pas du tout le numéro tape-à-l'il de star. Le jeune Barney Clark, âgé d'une douzaine d'années, est prodigieux en Oliver Twist, ni trop mièvre, ni trop émouvant, juste impeccable de la première à la dernière scène.Le voilà enfin, le film familial intelligent que l'on attendait depuis longtemps et qui alimentera à coup sûr de saines et indispensables discussions autour du repas en famille.
Merci d'avoir voté pour ce film !
Votre commentaire sera validé par notre cher administrateur...
Votre avis sur ce film:
 

CONCOURS Gagnez des places pour aller voir Jumanji: The Next Level

Participer