Film

Mon frère se marie Mon frère se marie (v.o)

Date de sortie 04.10.2006
Durée 95 minutes
Age 10/14
Pays Suisse (Schweiz) , France
Distributeur
Genre Comédie
Réalisateur Jean-Stephane Bron
Acteur Jean-Luc Bideau Aurore Clément
Scénariste Jean-Stephane Bron Karine Sudan
Note CLAP.CH
 
3/5
Note du public Aucun vote
  Voir la bande annonce

Synopsis

Vinh, réfugié boat people, accueilli 20 ans plus tôt dans une famille suisse, va se marier. Sa mère vietnamienne saisit l'occasion pour rencontrer enfin la famille qui a aimé et élevé son fils. Et mettre des visages sur ces signatures qui chaque année à Noël, au dos d'une carte postale, lui disent que la famille unie est en pensée avec elle.

Mais chez les Depierraz, tout ne se passe pas exactement comme le laisse supposer ces messages et la visite inattendue de Madame Nguyen va mettre la famille en émoi. Voilà qu'il va falloir se replonger pour quelques jours dans les rôles oubliés de père, d'épouse, de frère et de sœur... Pour jouer une fragile comédie du bonheur.

Voir le film gratutitement sur Arfilm.ch

Jean-Stephane Bron

Jean-Luc Bideau

Aurore Clément

Jean-Stephane Bron

Karine Sudan

Critiques

Paola Mori | Lundi 2 octobre 2006
 

Après le succès de son documentaire Mais im Bundeshuus - Le génie helvétique, Jean-Stéphane Bron passe à la fiction avec Mon frère se marie qui a été présenté cet été au festival de Locarno. Ayant un frère vietnamien réfugié boat people et des parents divorcés, Jean-Stéphane Bron s'est en partie inspiré d'éléments autobiographiques pour réaliser ce film choral qui raconte l'histoire d'une famille éclatée qui feint d'être unie à l'occasion du mariage du fils adoptif. Objectif du simulacre? Ne pas décevoir la mère biologique venue exprès du Vietnam.

En utilisant des codes visuels comme la caméra portée à l'épaule et l'insertion régulière d'entretiens en plan fixe avec les personnages, le long métrage revêt des allures de documentaire. Le réalisateur explique : «J'ai l'impression de poursuivre ma route, fidèle à mon désir de partir et de parler d'individus, en montrant leur part sombre et lumineuse, sans concession, mais avec empathie».

Oscillant entre drame et comédie, le film évoque le thème de la réparation. «L'histoire que les personnages vont vivre, va leur permettre de soigner leurs blessures, ou en tout cas de se mettre en état de le faire». Après avoir cartonné avec son docu-thriller, Jean-Stéphane Bron, prouve que la fiction familiale lui va aussi très bien !

Merci d'avoir voté pour ce film !
Votre commentaire sera validé par notre cher administrateur...
Votre avis sur ce film: