Film

E.T. l'extraterrestre E.T. l'extraterrestre (v.o)

Date de sortie 30.11.1999
Durée 121 minutes
Age -/-
Pays
Distributeur
Genre Science fiction
Note CLAP.CH
 
1/5
Note du public Aucun vote

Synopsis

Par une nuit de printemps, une soucoupe volante se pose dans les environs de la banlieue de Los Angeles, pour une mission d'exploration botanique. Un des extraterrestres s'aventure vers la ville. Des bruits de moteurs et des lueurs aveuglantes de projecteurs surgissent. L'armée cherche les intrus. Le vaisseau s'envole, laissant sur terre une petite créature apeurée et seule, à trois millions d'années-lumière de chez elle. A la recherche d'un refuge pour échapper à ses poursuivants, E.T. se retrouve dans la cour d'un pavillon de banlieue où il est bientôt découvert par un jeune garçon de dix ans, Elliott. Aidé par sa petite sœur et son frère aîné, il va tout faire pour garder la présence d'E.T. secrète. Elliott et E.T. se lient d'amitié, un échange télépathique les rapproche et la créature découvre le monde des humains... Bonus Louer le film
Critiques

Jean-Marc Detrey | Dimanche 28 novembre 1999
 
Une chose est sûre, les scènes additionnelles disséminées de façon très subtiles (en tout 6 minutes), n'apportent pas grand-chose de plus à l'histoire, si ce n'est quelques informations. Par exemple on apprend qu'E.T. est amphibie et l'on comprend mieux pourquoi le frère d'Elliot le retrouve désespéré et à moitié mort au bord d'un ruisseau. Tout porte à croire que dans un dernier sursaut de survie, il a voulu trouver un peu de réconfort dans l'eau. Des « gommages » virtuels ont été effectués, à la manière de The Empire Strikes Back, les scènes d'envols de la soucoupe et des vélos ont été restaurés afin d'effacer les bords des acteurs ou objets qui trahissaient les effets spéciaux. Maintenant, ils ont vraiment l'air de faire partie intégrante du décor. Certaines expressions du visage d'E.T. ont été améliorés en images de synthèse afin de les rendre plus expressives. Un petit bémol cependant : les scènes comprenant un E.T. virtuel très expressif et plus rapide dans ses gestes ne collent pas toujours avec la marionnette de Carlo Rambaldi, plus posée avec des gestes lents qui lui donnaient son style paisible. Pour terminer, le son a été remastérisé pour coller aux dernières technologies Dolby Digital et SDDS. Très subtil, le son n'est pas amplifié, mais purifié. Ce qui donne des dialogues et une partition musicale des plus agréable à écouter. L'argument du 20ème anniversaire (eh oui, déjà !) permet au réalisateur d'exploiter au maximum la licence de ce qui fut et restera un chef-d'uvre. La couleur est tout de suite annoncée dans la bande annonce : « Une nouvelle génération va découvrir ce que la précédente n'a jamais oublié ! ». Plus que les scènes additionnelles et les nouveau FX, c'est cette fable science-fictionnesque des années 80 sur les valeurs humaines et sur la compréhension des êtres les uns envers les autres qui va vous donner envie de le revoir et de le faire découvrir aux plus jeunes. Effectivement, les frissons ne peuvent que vous parcourir l'échine en souvenir de ces images du petit Elliot embrassant un être venu d'ailleurs distillant une aura quasi biblique. Non, on n'a jamais oublié ce final grandiose bourré de poésie et d'émotion alimenté par une musique d'un John Williams au meilleur de sa forme. E.T. est de retour et personne ne va s'en plaindre
Merci d'avoir voté pour ce film !
Votre commentaire sera validé par notre cher administrateur...
Votre avis sur ce film:
 

CONCOURS Gagnez un DVD ou un blu-ray disc de "VICE"

Participer