Soleil blanc

Critique par |

Avec son deuxième long métrage (4 prix dont celui du public au FIFF2017), Deepak Rauniyar autopsie le Népal par la biais d’un conte moderne. "Soleil blanc" est une oeuvre universelle qui s’adresse à tous, pour autant que l’on laisse momentanément de côté sa petite personne et ses problèmes insignifiants.

 

7 Minutes

Critique par |

Avec "7 Minuti", Michele Placido signe un film social ancré dans nos sociétés lâchement néo-libérales qui ne profitent qu’aux nantis, sous forme d’un huis-clos avec un groupe d’actrices parfaitement impliquées dans leurs rôles.

 

Braquage à l'ancienne

Critique par |

Si le casting de "Braquage à l'ancienne" est très alléchant, Michael Caine ("Insaisissables 2") et Morgan Freeman ("Ben-Hur") sont des compères parfaits, le reste du long-métrage est également touchant et exprime différents problèmes que les personnes à la retraite traversent.

 

Et les mistrals gagnants

Critique par |

"Et les mistrals gagnants" est un de ces films dont on ne peut ressortir complètement indemne. Parler de la maladie aux travers d'enfants, voilà un message empli d'humilité.

 

Get Out

Critique par |

On n’y croyait presque plus. "Get Out" est un petit miracle dans le marasme hollywoodien transformé de plus en plus en garderie d’enfants. En dehors du succès, pour une fois amplement mérité, ce premier long métrage de Jordan Peele mérite le détour grâce à ses nombreuses qualités.

 

Les Initiés

Critique par |

Réalisateur de courts métrages et de produits télévisés ("Hopeville", 2010), John Trengove signe un premier long métrage de cinéma fascinant et courageux, autant dans sa forme que dans son fond.

 

Lost City of Z - La Cité perdue de Z

Critique par |

Profitant de la biographie du Colonel Percival Fawcett, James Gray met en scène l’obsession dans un film d’aventure exceptionnel et signe son sixième chef-d’oeuvre.

 

Marie Curie

Critique par |

Le troisième long métrage de Marie Noëlle se penche trop sagement sur la personnalité de Marie Curie, femme de science par excellence qui dut sans cesse se battre dans un univers essentiellement masculin.

 

Django

Critique par |

Pour son premier long métrage en qualité de réalisateur, Etienne Comar se penche sur une période très précise de la vie du musicien tzigane Django Reinhardt et ne livre pas du tout, comme trop relayé dans une certaine presse paresseuse, un biopic.

 

Jour J

Critique par |

Mon dieu, au secours! Que l’on puisse encore de nos jours s’affliger de pareils pensums estampillés très stupidement "girl power", dépasse tout entendement!