Critique

Underworld

 
Critique par |
Tiré d'un vrais scénario et non pas d'une BD ou nouvelle quelconque comme on en a l'habitude ces dernier temps, Underworld se présente comme un film riche en hémoglobine, visuellement percutant avec une intrigue intéressante mais pas trop compliquée, afin de, surtout, s'amuser durant deux heures. Pari réussi. Dans le mille. Une romance shakespearienne à la Roméo et Juliette dans une ambiance très Dark City (la nuit omniprésente), des scènes d'actions à la Matrix, des vampires branchés façon Blade et des loups-garous remis au goût du jour (crées pas Le Franco-Grec Patrick Tatopoulos) en jettent, Selene ferait pâlir Angelina Jolie avec ses tenues de cuir/latex et ses flingues à gros calibres. Pour un réalisateur échappé de la pub, on pouvait donc s'y attendre, la réalisation est sans faille, c'est techniquement du bon boulot. En revanche, scénario et jeu d'acteur sont assez basiques. Mais nous ne somme pas là pour réfléchir, on est là pour bouffer du fantastique. Un bon divertissement pour Halloween à consommer sans modération, il n'y en a pas tous les jours dans le genre.

En savoir plus sur Jean-Marc Detrey

CONCOURS Gagnez des places pour aller voir le film

Participer

CONCOURS Gagnez une affiche dédicacée ou des places

Participer