Critique

Thirteen Ghosts

 
Critique par |
2002 renoue avec le film d'horreur pour ados. On a vu débarquer les nouveaux tueurs avec Scream et compagnie, voilà que les maisons hantées de fantômes « impitoyables » se remettent aussi au goût du jour, avec de belles idées et scènes gore certes, mais très difficiles à digérer sur le plan de la mise en scène et pénibles à suivre, tellement c'est débile. Les Maisons du diable et autres Poltergeist se retournent dans leurs tombes ! Après un scène d'intro choc inutile et bourrée d'effets spéciaux afin d'en mettre plein la figure au spectateur, le film s'embourbe dans une suite d'images sans prendre la peine de se concentrer sur les personnages. Si le réalisateur s'était plus focalisé sur les intervenants et leurs problèmes dans le récit, le spectateur pourrait facilement se prendre au jeu et l'effet trouille aurait été amplifié. Malheureusement, ce n'est pas le cas. L'histoire ne tient pas la route une minute, les acteurs sont tellement mauvais qu'on ne croit pas une once de ce qui leur arrive. A croire qu'Hollywood a perdu l'essence même du film d'horreur, qui se compose généralement d'une ambiance de circonstance, d'un texte intelligent, de moments qui laissent planer le doute et qui vous foutent la trouille. Non, à la place, on y voit des acteurs qui débitent des dialogues débiles, les scènes chocs sont entrecoupées de répliques d'humour au raz des pâquerettes. Dommage, car il n'y a pas tout à jeter. On relèvera quelques bonnes idées : le look de la maison et ses mécanismes infernaux, certains fantômes sont dignes de l'univers des Hellraisers de Clive Barker et bien sûr les effets spéciaux sont pas mal réussis. Mais cela ne sauvera pas pour autant cette grosse farce qui prend vraiment le spectateur pour un con !

En savoir plus sur Jean-Marc Detrey

CONCOURS Gagnez un DVD ou un blu-ray disc de "Alita Battle Angel"

Participer