Critique

Arthur et les Minimoys

 
Critique par |
Besson sort son dixième film. Et selon lui, ce sera le dernier. Difficile de croire qu'il va gentiment s'arrêter avec ce métrage familial dont on voit, depuis quelque temps, partout les personnages apprêtés à toutes les sauces. Allant des figurines aux jeux vidéo en passant par les livres à colorier, les lutins du monde des Minimoys risquent de ne pas s'arrêter là et revenir sur le grand écran au vu des romans déjà sortis et de la qualité du film.Le tapage publicitaire pouvait nous faire soucis quand au produit fini. Eh bien c'est à un joyeux petit bonheur que nous convie Luc Besson. Bénéficiant d'un casting vocal impressionnant autant du côté anglais que français, d'une animation numérique au top de sa forme. L'histoire, oh surprise, est captivante autant pour les enfants qui rêvent d'aventures que pour les parents qui les accompagneront.Le film démarre sur des séquences filmées avec de vrais acteurs et quand le jeune Arthur rejoint le monde des Minimoys, l'animation prend le dessus. Puis le métrage passe tout à tour du monde réel au monde enchanteur pour déboucher sur quelques séquences d'interactions entre les deux. Dommage ont aurait voulu un peu plus de mélange live et 3D mais l'ensemble est cohérant et le rythme tient la route.Bénéficiant d'un visuel 3D superbe, les personnages sont attachants, les décors et design sont visuellement recherchés. Le film n'aura aucuns soucis à se faire une bonne place au milieu de la jungle des films pour enfants de fin d'année. Comme le dit si bien le personnage de MAX dans le film, « Hoooouuuh, ça c'est de la balle mon frère !... »

En savoir plus sur Jean-Marc Detrey