Critique

Severance

 
Critique par |
Gore, drôle et diablement pertinent, ce film anglais est jouissif dans son propos. Une fabrique d'armes envoie quelques employés se ressourcer dans un pays de l'Est. Au programme, bon temps et partie de paint ball dans la forêt. Mais tout tourne rapidement au vinaigre. «Severance» commence presque par la fin avant de revenir sur la genèse des événements. Comme nous sommes dans un film de genre typique, le scénario tient sur un mouchoir de poche : nos chers employés se font dégommer les uns après les autres dans une suite de scènes allant crescendo dans l'atrocité. Où chercher l'originalité là-dedans ? Dans le ton, car le long métrage distille un humour qui, comme les scènes gores, monte en puissance jusqu'à la révélation finale d'un cynisme ahurissant et au combien percutant dont on ne dévoilera rien ici.Ca saigne à tous les étages et les réactions des personnages dépassés par ce qui leur tombe dessus deviennent de plus en plus drôles grâce à un humour que l'on pourrait qualifier de désespoir. Le scénario prend un malin plaisir à suivre les règles du jeu de massacres façon «Dix petits nègres» et le spectateur, s'il est client de ce genre de spectacle, se surprend à essayer d'anticiper les victimes en oubliant volontairement de se demander pourquoi ces gens se font massacrer de la pareille manière. Mais attention, il n'y a aucune gratuité, d'une part car le gore est à chaque fois marié à un humour décapant très noir et que les acteurs nous entraînent avec eux dans leur désarroi. Rappelons qu'il s'agit d'employés de bureau, donc peu enclin à faire face à leurs bourreaux. Et c'est très astucieusement que le film laisse de côté les questions philosophiques jusqu'à la fin, qui arrive comme un génial coup de théâtre diablement efficace.«Severance» est imprégné de la touche britannique si identifiable qui vous fait passer d'une scène de torture abominable à un mot d'esprit qui, au lieu d'arriver comme un cheveux au milieu de la soupe, renforce le discours général du film qui est ouvertement anti-militariste et qui assume cette mission avec panache. Mariage du gore, de l'humour et de la pertinence, voilà un cocktail savoureux est explosif. Osez-y étancher votre soif, vous ne le regretterez pas.

En savoir plus sur Remy Dewarrat

CONCOURS Gagne un DVD ou bluray de Bohemian Rapsody

Participer