Critique

Closer, entre adultes consentants

 
Critique par |

Banale histoire de c me direz-vous. Mais la trame plonge plus profondément dans les errances sentimentales des personnages, leurs désirs et leurs sentiments amoureux, leur dépendance affective et sexuelle. Entre convoitise charnelle et passion, tout se détruit pour être rafistolé et détruit à nouveau. Mais la conclusion tombera comme un couperet : on apprécie vraiment la valeur d'une chose que quand on l'a perdue

Ce film, qui se démarque des productions US dont on a l'habitude, est un film de réflexion et pas forcément divertissant. Magnifiquement interprété par les quatre protagonistes principaux, à la manière d'une pièce de théâtre (c'est d'ailleurs l'adaptation d'une pièce de théâtre!), le film mise sur le dialogue (qui peut être très cru à certains moments, sans être vulgaire) et met en scène des personnages écorchés par leurs relations amoureuses et qui sont pris dans un tourbillon passionnel et désécurisant.      Certaines scènes superbement jouées vous prennent à la gorge. Law, Roberts, Owen et Portman sont tout simplement magistraux dans l'interprétation de ces êtres qui peuvent parfois sombrer dans l'animal, voire le bestial. À noter l'audace de Natalie Portman qui joue ici le rôle le plus "difficile" de sa jeune carrière: une effeuilleuse. C'est d'ailleurs un plaisir de la retrouver dans un rôle plusadulte.

Avec un  scénario brillant et une réalisation sans faille, ce film sera vraiment apprécié par les gens qui ont « de l'expérience » sans pour autant déplaire aux jeunes adultes qui découvriront que rien n'est acquis, que tout peut changer, qu'il ne suffit pas d'aimer. Mike Nichols nous met  face à cet élément tabou d'une relation qui est le désir sexuel d'un autre tout en aimant l'autre.  Bon moment de méditation pour le début de l'année.

En savoir plus sur Jean-Marc Detrey

CONCOURS Gagnez un DVD ou un blu-ray Disc de Avengers Endgame

Participer

CONCOURS Gagnez un DVD ou un blu-ray disc de "Alita Battle Angel"

Participer