Critique

Danny the Dog

 
Critique par |

Si besoin était, nul film mieux que "Danny the Dog" apporte la confirmation que deux thèmes totalement différents peuvent de marier de  façon très habile. Deux mondes que le spectateur va découvrir au cours de cette production signée Besson. Ça démarre sec avec une scène de baston dans un monde pourri par la corruption et la violence,  puis, changement de décors. Emotion pure dans une famille régie par le respect de l'autre, la joie de vivre et la musique classique.

 

Malgré un scénario relativement léger, ce film ne manque pas de qualités grâce à une interprétation de comédiens au sommet de leur forme. Si on a l'habitude de la qualité de jeu de Morgan Freeman,  fidèle à ses rôles très posés, Bob Hoskins est époustouflant dans son rôle de boss de la pègre littéralement exécrable. La surprise vient aussi de Jet Li qui réussi à nous toucher dans son rôle de pauvre type lobotomisé par la décadence et la violence  à l'état pur et qui est toujours aussi impressionnant dans les scènes de combats.

Une production Europa qui sort des sentiers battus, destinée surtout aux ados, et qui surprend en bien. Pourvu que cela continue.

En savoir plus sur Jean-Marc Detrey

CONCOURS Gagnez des places pour aller voir Jumanji: The Next Level

Participer