Critique

Destination finale 3

 
Critique par |

Apparue pour la première fois sur la toile en 2000, la grande faucheuse est à nouveau de retour pour commettre ses « affreux » crimes tous toujours plus spectaculaires et sanglants, suite à succès oblige. Malheureusement, elle commence sérieusement à s'essouffler et décidément, ne sait plus que faire pour exploiter ses forfaits. Tant et si bien que cela vire sérieusement au grandguignolesque. Et c'est plus à une succession de situations débiles façon roller coaster (c'est d'ailleurs les rescapés d'un accident de grand huit qui vont être traqués) que nous convie le maître de cérémonie et réalisateur du premier opus James Wong qu'à une vraie histoire, exploitant un max les peurs actuelles et le scénario du premier film.

Décevant, pas seulement pour le cinéphile en général, mais aussi pour les fans des deux premières attaques de l'ombre de la mort. Laissez là donc faire son job en paix, et le plus tard possible, s'il-vous-plaît

En savoir plus sur Jean-Marc Detrey

CONCOURS Gagnez des places pour aller voir le film

Participer