Critique

Die Hard 4 - retour en enfer

 
Critique par |
L'antihéros John McClane est de retour dans une 4ème aventure qui ne renie pas ses précédentes. Totalement bourrin et décomplexé, Die Hard 4 est à prendre pour ce qu'il est, un film d'action pure où il fait bon de ne pas trop réfléchir.

Avec un scénario post 11 septembre où l'on remarque que l'Amérique n'a vraiment pas oublié ses attentats, le personnage campé par un Bruce Willis au sommet de sa forme, se retrouve comme d'habitude, malgré lui, à combattre un nouveau genre de menace, le cyber-terrorisme.

Avec sa façon très particulière de rentrer dans le lard avant de discuter, et avec l'aide d'un jeune hacker juste pas boutonneux (Justin Long), il va déjouer les rouages de cette attaque virtuelle contre l'oncle Sam à grand coup de blagues fumantes et des moyens bien à lui. Toujours plus fort, toujours plus lourd. C'est la devise de Die Hard 4 dont les scènes d'action ressemblent plus à des combats de super-héros invincibles qu'à de simples coups de poings de boxeurs. Mention particulière à la petite asiatique Ninja (mignonne Maggie Q) dont John aura bien du mal à s'en défaire. Mais n'est-ce pas là tout le plaisir de la série ? Voiture contre hélicoptère, destruction de pont d'autoroute avec un avion de chasse, McClane à cheval sur ce dernier (si si !), pirouettes et carambolages en tout genres ne manquerons pas de vous surprendre, d'exciter les fans et de confirmer que Len Wiseman (Underworld 1 et 2) est définitivement très à l'aise pour réaliser ce genre de film. Le film d'action pour les garçons à voir après une bonne baignade, si possible en open air, avant l'arrivée du gros mastodonte de l'été annoncé : Transformers.

En savoir plus sur Jean-Marc Detrey

CONCOURS Gagnez un Bluray ou DVD de Ant-Man et La Guêpe

Participer

CONCOURS Gagnez un t-shirt et des places pour aller voir le film

Participer