Critique

Hostel

 
Critique par |

En mal de sensations fortes ? Vous en aurez pour votre argent. Mais attention, personnes sensibles s'abstenir. C'est glauque, sale, et immonde. Ici pas de tueur psychopathe, pas de monstres imaginaires et c'est là que ça dérange. Un film froid sur la bassesse humaine la plus viscérale. Cela rappel l'histoire du tristement célèbre cannibale de Rotenbourg, Armin Meiwes (voir au dessus). Mais là il ne s'agit pas que d'une personne, les dessous de cette histoire cachent une organisation, un business. Des gens comme vous est moi, paient cher pour torturer ou tuer des gens parce qu'ils ne savent plus où chercher de nouvelles sensations fortes. Le business du meurtre.

Le seul but de ce film ? Vous dégoûter ! Dommage, car l'histoire aurait pu être rondement et intelligemment développée. Ici, tout n'est que prétexte à vous mettre plein la figure.

Si le scénario, très basique et cru est beaucoup moins fin dans son traitement, les scènes de tortures surpassent de loin celles de SAW 1 et 2 mais cela ne fera pas de ce film le summum du genre. Ça commence avec de simples amputations de petits orteils à la pince coupante, puis on va dans le forage à la perceuse ou le labourage de chair a la petite bêche de jardin en passant par la soudure d'un il. On sent vraiment que le but du réalisateur est de vous faire participer à ces horreurs comme si vous y étiez et en gros plan s'il-vous-plait.Le film n'apporte rien, à part le but de vous dégoûter. Basique et inutile.

En savoir plus sur Jean-Marc Detrey

CONCOURS Gagnez des places pour aller voir le film

Participer