Critique

Kirikou et les bêtes sauvages

 
Critique par |
Voilà donc l'adversaire du petit poulet de Disney: un enfant pas plus haut que trois pommes et rapide comme l'éclair qui nous revient dans de nouvelles aventures. S'adressant à un jeune public, le film de Michel Ocelot possède la très grande qualité de ne jamais être bêtifiant. Ici les personnages adultes sont toujours sortis des mauvais sorts de la sorcière par les plus jeunes représentants du village et c'est la solidarité le maître mot de tout ce petit monde. On suit ces pérégrinations africaines avec beaucoup de plaisir, sans avoir à subir une quelconque morale de bon aloi.Graphiquement, «Kirikou» est un enchantement pour les yeux, où la technique n'est jamais mise en avant comme le seul intérêt. L'animation est ludique et sert le scénario. Cette harmonie donne à l'ensemble une vraie valeur artistique. Tout est parfaitement dosé: les scènes d'action s'enchaînent aux instants de réflexion avec une remarquable fluidité. Et le tour de force ultime réside dans le fait que malgré ses pouvoirs, Kirikou n'est jamais considéré comme un super héros: il défend juste les siens contre ceux qui veulent les priver de liberté.Un excellent moment à passer en famille qui, contrairement à beaucoup de grosses productions, restera ancré dans l'esprit bien au-delà du tombé de rideau.

En savoir plus sur Remy Dewarrat

CONCOURS Gagnez un DVD ou un blu-ray disc

Participer