Critique

Solaris

 
Critique par |
Attention, malgré un visuel très high-tech, bourré d'effets spéciaux et de synthèse spatiale, Solaris n'est pas un film d'action. Amateurs de galipettes spectaculaires, de pétoires retentissantes et d'aliens gluants, passez votre chemin. Remake de l'uvre d'Andreï Tarkowski sorti en 1973, ce film mélange romantisme, intimisme et psychologie dans un lieu original : une station orbitale.Soderbergh (Ocean Eleven, Erin Brokowich) est définitivement imprévisible dans le choix de ses réalisations. Il signe là son troisième remake avec brio. Appuyé par des acteurs convaincus de leurs rôles et un producteur que l'on ne présente plus, ce film est jugé, à l'instar de Gattaca et d'autres, comme une production SF dite adulte.Histoire d'un genre très spécial, où se mélangent émotions, méditation sur les choses de la vie et de la mort et questions religio-métaphysiques dans un scénario très complexe, mais qui se regarde allègrement sans pour autant se creuser les méninges. On en redemande.

En savoir plus sur Jean-Marc Detrey

CONCOURS Gagnez un DVD ou un blu-ray disc de "Alita Battle Angel"

Participer