Critique

L'Assistant du vampire

 
Critique par |
Quand le réalisateur de comédies comme American Pie ou Meet the Fockers Sequel (2010) s’essaye au fantastique, ça donne forcément dans la comédie noire. Et heureusement, ce n’est pas pour déplaire. Paul Weitz signe un film étonnement sympa sans être vraiment attirant. On entre directement dans le sujet avec la voix off du héros  qui se présente post-mortem  sous la forme d’un cercueil prêt à être enterré.  Zoom dans le cercueil quelques heures plus tard où on le voit jouer à un jeu vidéo portable, attendant vraisemblablement que l’on vienne le chercher. Darren a été vampirisé et attend que son mentor vienne le récupérer. Flash-back sur le pourquoi du comment.Agréable surprise pour ce premier pop-corn movie de l’année avec des effets spéciaux acceptables, une histoire qui tient la route, quoi que parfois un peu tirée par les cheveux,. Les personnages sont intéressants et attachants et les rares apparitions de Willem Dafoe en vampire pincé et cabotin sont un délices et à mille lieux de son rôle dans Anti-Christ.On le comprend directement dès le milieu du métrage, ce premier film serait le début d’une saga surfant sur la vague à la mode du film de vampire pour ados. L'Assistant du vampire étant l'adaptation de trois livres : Cirque du Freak, The Vampire's Assistant et Tunnels of Blood, du célèbre cycle romanesque The Saga of Darren Shan écrit par l'Américain Darren Shan et publié en 2000. Ce cycle est composé de 12 livres) Pourtant, on a de la peine à s’imaginer que le public suivra. L’idée étant moins attirante qu’une saga comme l’actuelle Twilight ou qu’un Harry Potter en fin de course. Mais on peut se tromper. Le public décidera.

En savoir plus sur Jean-Marc Detrey

CONCOURS Gagnez des places pour aller voir le film

Participer