Critique

Le fil de la vie

 
Critique par |

À HÉBALON, Cité mythique du royaume des marionnettes, le vieux Roi de bois doré décide de se donner la mort.  Cette fin tragique précipite son fils HAL au pouvoir dans l'espoir que le jeune monarque puisse réussir là où le père a échoué : ramener la paix entre son peuple et celui des ennemis ancestraux, les ZÉRITHS. Mais cette mort, habilement maquillée en meurtre par le frère du Roi défunt, va être le point de départ d'une machiavélique machination. Parti pour venger le soi-disant assassinat de son père, HAL va découvrir qu'il est l'héritier d'un tyran. Mais il va aussi découvrir l'amour et comprendre le lien qui unit toutes les marionnettes en un destin solidaire.Epopée héroïque, aventure à la fois tragique et merveilleuse, LE FIL DE LA VIE est avant tout le récit d'une quête initiatique à la recherche de sa propre vérité

 

Qu'il est déjà bon d'avoir déjà trempé dans le fantastique pour sortir une uvre pareille. ANDERS RØNNOW KLARLUND n'est pas tout à fait un inconnu de la branche, puisqu'il a réalisé son premier film à 25 ans et que son film le plus connu « POSSESSED », a remporté de nombreuses récompenses : le Grand Prix du Film Fantastique Européen au Festival de Bruxelles en 2001, et le Prix du Meilleur Réalisateur au Festival du Film Fantastique de Rome en 2000.

Pédagogique, instructif, fascinant et magnifique. Les qualificatifs sont là, ce film est tout simplement superbe et nous change des productions pour enfants actuelles. Profitez, car peu de salles le programmeront. C'est à vous, avec votre bouche à oreille de faire que ce film remporte le succès qu'il mérite.

En savoir plus sur Jean-Marc Detrey

CONCOURS Gagnez des places pour aller voir le film

Participer

CONCOURS Gagnez une affiche dédicacée ou des places

Participer