Critique

Le loup Garou

 
Critique par |
Une bonne surprise que cette nouvelle adaptation du Loup garou de 1941. Alors que l’on était septique sur la sortie de cette énième revisitée du lycanthrope de l’Universal en raison des nombreux reports  de sortie et des rumeurs d’un tournage difficile, nous voici devant un film d’épouvante classique avec une bonne dose d’effets gores pour coller aux fans d’hémoglobine de notre époque.

Benicio Del Toro, fan du loup garou classique , acteur principal et producteur, a eu fin nez de ne pas vouloir coller à l’original et d’adapter cette relecture au goût des spectateurs d’aujourd’hui avec un scénario intéressant qui étudie une certaine bestialité de l’humain et, en fil rouge, une histoire d’amour entre Lawrence Talbot et la fiancée de son frère disparu.

Pourvu d’un casting de choix, l’histoire se laisse apprécier sans excès, le métrage n’étant pas trop long. Affublé d’effets spéciaux signés par Rick Baker, passé maître dans l’art des transformations et créatures velues, le look du loup garou est à mi-chemin entre celui de l’époque (hommage obligé) et les impressionnantes transformations que peuvent nous offrir les techniques d’aujourd’hui. Agréable adaptation donc, qui peut nous réconforter pour les suivantes, vu qu’Universal a décidé de nous offrir des relectures de son catalogue des films de monstres des années 30-40. Mais le film ne restera probablement pas dans les anales car il en pâtit de par son manque d’originalité.

En savoir plus sur Jean-Marc Detrey