Critique

Le reigne du feux

 
Critique par |

Croisement inédit entre la fantasy et le film de guerre, Le règne du feu n'est pas à proprement parler un film catastrophe puisque ce que vous voyez sur l'affiche (destruction de Londres par des reptiles volants) n'a pas lieu dans le film ! Rassurez-vous, la trame de l'histoire n'en est pas moins intéressante et le spectacle visuel est garanti.

Véritable hymne àl'héroïsme, le script ne s'attarde pas sur les intrigues secondaires et met en valeur le courage des protagonistes face à cette horde de bestiaux crachant des flammes puissantes au point de calciner un bataillon en une seule salve de feu. Sans être un chef-d'uvre, la réalisation élégante et linéaire tire le meilleur parti des décors hallucinants de vérité qui renforcent cette impression apocalyptique. Mais la palme revient aux dragons eux-mêmes. D'un réalisme à couper le souffle, on n'a pas vu plus terrifiante bébête depuis Le dragon du lac de feu, lui aussi un film de la compagnie parallèle de Disney. Les passionnés d'action ne seront pas en manque avec des scènes d'affrontements époustouflantes qui relèguent celles de Jurassic Park, déjà très impressionnantes, au rang d'action banale.   Pour la petite histoire et pour terminer, voici une petite anecdote. Si vous vous rendez aux nouveaux Disney Studios de Paris, en prenant le petit train qui vous conduit dans le canyon bourré d'effets spéciaux, vous vous arrêterez dans un des décors du film qui, comme l'affiche, à grands coups de bruitages et pyrotechnique vous fera croire à l'arrivée fracassante d'un dragon des profondeurs de la terre Résultat ? Pchhhhiiit ! Dragon mouillé !

En savoir plus sur Jean-Marc Detrey

CONCOURS Gagnez des places pour aller voir le film

Participer

CONCOURS Gagnez une affiche dédicacée ou des places

Participer