Critique

Les 4 Fantastiques et le Surfeur d'argent

 
Critique par |
Après un premier opus au succès mitigé et à la trame discutable, voilà que reviennent en force les 4 fantastiques dans une aventure plus convaincante et nettement plus vitaminée.

Annonçons-le tout de suite, ce film est une production formatée pour une sortie estivale. Pour les fans de brainstorming sur la psychologie fouillée des sup'héros, faudra repasser. Ici on privilégie le visuel et l'action spectaculaire dans une ambiance familiale.

Tim Story nous gratifie donc d'une adaptation basique mais relativement fidèle de la trilogie de Galactus publiée aux USA en 1966.

Les présentations ayant été faites dans le premier film, le scénario attaque d'entrée en nous présentant nos héros sous un jour beaucoup plus actif et de belles démonstrations de leur pouvoir lors de séquences spectaculaires.

Pour ce deuxième épisode, toute l'attention des fans était fixée sur le « méchant ». Le Silver Surfer allait-il être, oui ou non, crédible ?

L'équipe des effets visuels à réalisé du bon boulot et rend très humain le Hérault de Galactus. Affublé de la voix en VO de Laurence Fishburne ( la trilogie des Matrix), l'homme d'argent en jette. Seule relative déception, l'apparition de Galactus qui prend des allures de tourbillon spatial en lieu et place de la titanesque créature de la BD.

Au final, les 4 fantastiques et le surfer d'argent tient ses promesses sans être du niveau d'un Spiderman ou d'un Batman Begins. Une grosse production tout à fait honorable et de saison.

En savoir plus sur Jean-Marc Detrey