Critique

The Boyfriend - Pourquoi lui ?

 
Critique par |

Le scénariste et metteur en scène John Hamburg recycle son idée la plus populaire pour créer un conflit à l'écran entre James Franco et Bryan Cranston. Un concept partiellement prometteur qui donne vie, hélas, à un très long mélange de gags pitoyables au nom de la vulgarité gratuite. 

En 2000, Jay Roach a réalisé Mon beau-père et moi, premier épisode d'une trilogie à succès et sympatique duel cinématographique entre Robert De Niro et Ben Stiller. L'un des scénaristes du triptyque, John Hamburg, vient de recycler le concept pour nous donner un autre duel entre comédiens, en l'occurrence Bryan Cranston et James Franco. 

Presque vingt ans plus tard, la formule a été inversée: cette fois, ce sont les futurs beaux-parents (Cranston et Megan Mullally) qui rendent visite au petit ami de leur fille (Zoey Deutch). Le "prince charmant" est un jeune miliardaire avec beaucoup d'énergie et aucune inhibition, ce qui rend papa assez furieux lorsqu'il apprend que le boyfriend veut demander à sa dulcinée de l'épouser. 

Ceux qui apprécient Mon beau-père et moi ont intérêt à le revoir au lieu de se rendre en salle et assister à une variation fatiguée et gratuitement méchante, où tous les gags sont reproposés avec un cynisme qui étouffe toute tentative de dériver de l'humour des situations qui se succèdent à l'écran. De plus, ce qui semble être une approche à la Judd Apatow, avec les comédiens qui sont encouragés à improviser le plus souvent possible, est déchaînée de la pire manière possible: presque toutes les répliques ont l'air d'avoir été inventées sur place, sans prises supplémentaires pour les améliorer. Même Cranston et Franco sont plutôt impuissants dans ce cas, et il ne nous reste que d'attendre une meilleure occasion pour les voir ensemble. 

En savoir plus sur Max Borg