Critique

Bridget Jones Baby

 
Critique par |

Douze ans après ses dernières aventures, Bridget Jones revient dans un troisième volet où elle attend un bébé. La promotion du film insiste lourdement sur le fait de ne pas révéler le nom du géniteur. C’est assez malin, car le long métrage lui-même ne répond pas à la question.

On retrouve donc Bridget Jones toujours seule. Elle travail à la réalisation d’une émission d’actualité à la TV. Sa collègue présentatrice, célibataire elle aussi et passablement dévergondée, l’embarque dans un festival de musique. L’alcool aidant, elle finit sous la tente d’un inconnu qui s’avère être une célébrité américaine, chantre de la séduction, prénommée Jack (Patrick Dempsey en mode beau gosse, mais très sensible). Moins d’une semaine après, lors d’un baptême, elle revoit Darcy (Colin Firth toujours impeccable) qui est sur le point de divorcer et ne tarde pas à recoucher avec. Résultat: notre empotée de service tombe enceinte. Elle ne sait donc pas qui est le père de son futur enfant et commence un double jeu avec ses amants. Tous deux assistent séparément aux échographies. Mais la supercherie ne dure pas longtemps. Dès lors, Jack et Darcy, non sans se jalouser comme deux coq qui revendiquent la même poule, vont soutenir Bridget jusqu’à sa délivrance.

On retrouve dans ce troisième épisode, les mêmes éléments qui ont fait le succès de ses prédécesseurs. Bridget restera toujours Bridget: une femme à la fois exaspérante à force de s’auto-analyser et désarmante par son charme et sa gouaille naturels qui l’éloignent des canons mis en place par la société dans laquelle elle évolue. Dans le rôle titre, on retrouve Renée Zellweger qui est devenue indissociable de ce personnage à la fois attachant et énervant. 

On a donc droit à une comédie romantique comme savent si bien le faire les Britanniques, avec le recul et l’humour nécessaire pour ne pas sombrer dans les mièvreries qui pullulent au sein de ce genre très codifié, et l’on passe un agréable moment sans prétention.

En savoir plus sur Remy Dewarrat

CONCOURS 4 X 2 invitations à gagner pour "Visages d'enfants" au City-Club à Pully

Participer