Critique

Batman v. Superman: L'Aube de la Justice

 
Critique par |

CONTRE

2016 semble être l'année des super-héros. Après Deadpool des studios Marvel, son concurrent direct, la firme DC Comics, se devait de réagir. C'est chose faite tant le planning est plus que chargé.

Il y a dix ans, Christopher Nolan dépoussiérait le justicier masqué de Gotham dans une nouvelle trilogie. Zack Snyder de son côté décide de redonner une nouvelle image à un autre héros en 2013 en la personne de Superman après le navrant Superman Returns de Bryan Singer. En proposant une rencontre au sommet attendue par les fans, DC Comics prend des risques tant l'attente est présente. Il faut dire que le choix des grands héros franchisés se devait d'être pertinent. En opposant l'un des héros les plus marquants au héros venu d'ailleurs de Metropolis, le choc des titans promettait un spectacle digne de ce nom. Hélas, il n'en est rien.

Il faut dire que le style du réalisateur de Sucker Punch est une ode au numérique dans toutes ses faiblesses. Si la scène d'ouverture donne droit à une séquence connue des fans tout en permettant certaines explications pour les non-initiés, le scénario n'en reste pas moins décousu et saccadé. Dommage car la rencontre aurait eu une saveur plus que magique si le lien de causalité entre les films avait été respecté. Néanmoins, pour comprendre la subtilité de cette confrontation, il vaut mieux avoir vu la précédente aventure du héros venu de Krypton. 

Cette nouvelle aventure permet également de découvrir un nouveau Batman. Après trois films, Christian Bale (Le Prestige) laisse sa place à Ben Affleck (Argo) dans le rôle titre. L'acteur-réalisateur oscarisé n'en est pas à son premier héros puisqu'il avait incarné le personnage de Daredevil. Henry Cavill (Agents très Spéciaux code U.N.C.L.E) endosse à nouveau le costume bleu-rouge. Pour les accompagner dans cette lutte acharnée, Laurence Fishburne (Mystic River), Amy Adams (American Bluff) et Jeremy Irons (Sublimes Créatures) complètent en partie ce casting. De nombreux visages connus donneront un petit plaisir aux fans

Apercue dans la bande-annonce finale, la comédienne Gal Gadot (la saga Fast and Furious dès le quatrième volet) offre une première apparition d'une héroïne emblématique de DC Comics. A noter que son personnage aura droit à son propre film prévu en 2017.

Mais la vraie réussite de ce Batman v Superman est le choix de Jesse Eisenberg (Insaisissables) dans le rôle de Lex Luthor. Certainement le personnage le plus complexe et intéressant de ce nouveau long-métrage. Il faut dire que le comédien donne un relief plus que captivant à ce grand ennemi de Clark Kent. La psychologie dérangé de son rôle est ce qui rend l'histoire plus potable. Il est plus que dommage de savoir que le film entraîne une certaine curiosité majoritairement par le biais de son méchant. Le reste n'est qu'insipidité dégoulinant d'effets spéciaux absolument pas maîtrisés.

Zack Snyder promettait un renouvellement explosif en réunissant deux icônes du genre. Hélas, un scénario brouillon, une mise en scène qui vacille et un manque de réalisme dans les décors (la faute à un usage des fonds verts/bleus à outrance) font de ce Batman v Superman : L'Aube de la Justice un film sans intérêt. 

Néanmoins, les fans ayant apprécié l'approche voulue dans Man of Steel, auront plaisir à retrouver leur héros. Quand aux aficionados de Batman, il est probable que la prestation de Ben Affleck en étonne certains. Un film qui aurait dû être prometteur mais qui s'avère être un leurre.

En savoir plus sur Minnie Equey

Dans le même sujet...

CONCOURS Gagnez 2 places pour aller voir "Spider-Man Far From Home"

Participer