Critique

Pan

 
Critique par |

Dans cette énième adaptation du roman classique, le réalisateur Joe Wright réunit Hugh Jackman et Rooney Mara qui, de toute évidence, sont venus cachetonner dans un film qui n’apporte absolument rien de nouveau.

La version de Joe Wright se réclame une prophétie de ce qui serait antérieur à l’historie que tous les enfants connaissaient et s’ouvre en peine nuit aux portes d’un orphelinat londonien où la mère du petit Peter l’abandonne en lui répétant combien il est très spécial, alors qu’elle le couvre de baisers. Cette mise en abime de l'histoire d'origine de Peter Pan se révèle totalement inutile pour un conte merveilleux qui a déjà eu droit à nombre de relectures, à la lumière de nombreux angles différents, nettement plus réussies. Situant curieusement l'émergence de Peter Pan à l'époque de la Seconde Guerre mondiale, le film regorge d’une pléthore d'effets spéciaux sophistiqués qui, fort malheureusement, ne produisent aucune magie ni aucun enchantement. 

La pauvre fée Clochette est réduite à la dimension d’une luciole qui, certes, scintille mais a bien perdu de sa féérie. Tous les personnages principaux  n’offrent aucune alchimie. Les acteurs ont beau essayer de s'impliquer avec ardeur pour conserver l'énergie qui semble le moteur de ce film, mais ils ne semblent jamais en phase, ou leurs prestations sont effectuées de manière peu convaincante à l'exception de Peter, peut-être. Sous de fallacieuses prétentions de comédie musicale, bande-son tonitruante et assourdissante, est très certainement le pire élément de cette resucée hollywoodienne très ambitieuse et onéreuse de Peter Pan. De quoi inquiéter les parents du public-cible de ce film: leurs tendres chérubins entre cinq et neuf ans en ressortiront atteints d’acouphènes au mieux, voire définitivement sourds au pire. Le film n’intéressera absolument pas les pré-adolescents.

Sans sombrer dans le chauvinisme, on en vient à regretter la relecture que le cinéaste romanche Marc Forster avait réussi avec Neverland (2004) en réunissant  Johnny Depp, Kate Winslet, Radha Mitchell devant sa caméra, un spectacle clairement plus onirique et magique.

En savoir plus sur Firouz-Elisabeth Pillet

CONCOURS Thor Ragnarok gagnez deux places pour aller voir le film

Participer

CONCOURS 3 x 2 invitations à gagner pour l'ouverture et la clôture du VIFFF

Participer