Critique

The Summer Of Sangailé

 
Critique par |

L’été de ses dix-sept ans Sangailé (Julija Steponaityte) est hypnotisée par la poésie des vols acrobatiques des avions qui survolent la région et la maison de campagne de sa famille où elle passe ses vacances avec ses parents. L'adolescente doute de ses capacités et est terrorisée à l’idée de monter dans un avion. A la cafétéria de l’aérodrome, Sangailé rencontre une jeune fille Auste (la merveilleuse Aiste Dirziute) dont la vivacité la séduit. La jeune fille l'invite dans son propre groupe d’amis. Les exploits d'un pilote cascadeur lors d’un spectacle fascine Sangailé, attirant de plus en plus l'attention d’Auste qui fixe un tirage au sort afin que Sangaile puisse faire un tour gratuit dans l'avion de voltige. Sangailé y renonce, souffrant de vertige et traîne son humeur maussade et sa morosité lors d’interminables promenades.

La réalisatrice Alanté Kavaïté capte magnifiquement la dynamique de changement de relation au sein du groupe et la naissante subtile du flirt empreint d’amitié entre Auste et Sangailé. Bien qu’issues d’horizons différents, les deux adolescentes privilégient les complications et des premiers émois au rythme ralenti de l’été. Tout oppose les deux jeunes amantes: Sangailé vit dans la splendeur d’une demeure moderne au milieu de la forêt alors qu’Auste vit dans un immeuble en béton et travaille dans le restaurant de la centrale. Alors que la chambre de Sangailé est dénudée, la chambre d’Auste explose de décoration bigarrées et bricolées dans un goût rétro. Tandis que Sangailé vit dans la peur de poursuivre sa fascination pour le vol, Auste explore sa créativité sans crainte ni limite, s’épanouissant dans la confection de vêtements, de gelées ou des photos d'art. Sous le charme d’Auste, Sangailé commence à décoller ses couches de protection, à commencer par sa chemise lorsque Auste prend la mesure pour lui coudre une robe.

Ce conte de romance d'été entre deux adolescentes est remarquable, magnifiquement filmé par l’oeil aguerri de la talentueuse réalisatrice qui peaufine l’esthétique. Finalement, et peut-être à cause de l'ennui, Sangailé succombe aux pouvoirs de persuasion d’Auste. Mais, avant de sombrer au charme de cette dernière, Sangailé vit une aventure unique avec un garçon blond (probablement inutile) puis se lance dans un amour passionné. Sangailé s’épanouit dan les bras d’Auste mais conserve des problèmes de compréhension avec sa mère, une ballerine célèbre et égocentrique.

Traiter les premiers émois saphiques n’était pas mission aisée mais Alanté Kavaïté s’en sort avec brio, collaborant pour la photographie avec Dominique Colin, tissant une merveilleux succession d’images chatoyantes avec une dominante de bleus, une couleur chaude qui met en valeur la beauté féminine. Kavaïté sait clairement filmer la sensualité, les parties du corps d'une femme, sans ne jamais sombrer dans la vulgarité. La caméra se pose si intimement sur les visages qu'elle nous  permet de voir le vent brosser doucement les poils minuscules sur la joue. Vient un gros plan extrême sur un mamelon de sorte que les bosses de l'abrasion naturelle sont visibles. Et quand les deux filles s’épanouissent sexuellement, la scène semble certainement plus naturelle qu’une certaine Palme de Cannes. Kavaïté et Colin travaillent également à merveille des plans subjectifs aériens en utilisant soit un hélicoptère soit un drone pour obtenir une sensation imprenable d’intimité. Elle utilise cette technique pour transmettre le vertige de Sangailé ou la techniques d’approche et de séduction d’Auste. Voilà sans doute pourquoi le Festival de Sundance a choisi The Summer of Sangailé  comme l'un de ses films d'ouverture de nuit d’ouverture.

The Summer of Sangailé ramène le prix de direction de la World Cinema Dramatic Competition au Sundance Film Festival de cette année à Park City, Utah. Le film lituanien a fait partie de la sélection Panorama à la Berlinale, en février.

En savoir plus sur Firouz-Elisabeth Pillet

CONCOURS Thor Ragnarok gagnez deux places pour aller voir le film

Participer

CONCOURS 3 x 2 invitations à gagner pour l'ouverture et la clôture du VIFFF

Participer