Critique

Le Petit Prince

 
Critique par |

CONTRE

Cette co-production somptueuse et très attendue au dernier Festival de Cannes recourt à une distribution étoilée: Jeff Bridges, Marion Cotillard et Rachel McAdams pour raconter le  roman, devenu un classique de a littérature du XXème siècle, Le Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry en signant une fiction destinée aux enfants.

Salué par la majorité de la presse française qui est dithyrambique au sujet du film, cette adaptation laisse songeur, même pour les plus indulgents des spectateurs,  malgré tous les moyens, conséquents mis en oeuvre (budgétisé à $ 80,000,000) et les talents sollicités, le réalisateur Mark Osborne (Kung Fu Panda), le scénario écrit par Irena Brignull (Les Boxtrolls) et Bob Persichetti (Tarzan de Disney et Mulan, ainsi que Puss in Boots / Le Chat potté). Le film  fait montre d’un didactisme exacerbé dans un moule pseudo-littéraire. Il est vrai que l’oeuvre de Saint-Exupéry est si subtile, aux multiples messages qu’elle s’avère bien difficile à adapter.

Si la mortalité et l’évanescence comme les questions de la petite fille sur la physique de l'univers sont abordées, il est aussi question d'opération et de rivalité à l’école, des valeurs qui n’ont rien à voir avec l’oeuvre originale défendue par Saint-Exupéry.

L’histoire est incarnée par l'animation par ordinateur, donnant aux personnages des expressions exagérées, parfois même caricaturales. L’architecture du scénario se base sur l’oeuvre littéraire, la seconde partie du film développe une direction assez lénifiante. Le plus gros défaut du long métrage est qu'il ne semble pas avoir toute confiance dans l'intelligence émotionnelle de son public en insistant sur la dimension didactique.

En savoir plus sur Firouz-Elisabeth Pillet

Dans le même sujet...

 

Le Petit Prince

Critique par |

CONCOURS Les Gardiens de la Galaxie 2 gagnez un Bluray ou un DVD

Participer