Critique

Ant-Man

 
Critique par |

POUR

Le dernier film dans l'univers en constante expansion de Marvel, Ant-Man, mettant en vedette Paul Rudd, Michael Douglas, et Corey Stoll, relève du bon amusement kitsch et divertissant. Certaines constantes semblent avoir fait leur chemin dans chaque opus de la série. Porté par Paul Rudd qui incarne Scott Lang, un voleur à la petite semaine maladroit à souhait mais bon, sincère et fidèle à ses amis, qui essaie de se ranger pour retrouver le droit de visite auprès de sa fille, dégage naturellement un charisme et un charme.

L'univers cinématographique de Marvel peut être un terrain de jeu terriblement répétitif et également permettre beaucoup d'humour, de fantaisie et de légèreté d’esprit, des qualités qui se retrouvent dans cet épisode. L’acteur Paul Rudd livre une performance convaincante et pleine de charme, se muant en un super-héros des plus improbables qui, malgré ses capacités surdéveloppées, refuse de se prendre trop au sérieux.

Si vous ne possédez pas le marteau de Thor, la majeure partie du physique de Hulk, la détermination de Captain America ou le savoir-faire de Iron Man,  quelles qualités peuvent faire de vous un Avenger? La réponse est fournie par Ant-Man: devenir extrêmement petit, plus petit que l'ongle de Black Widow, tout en distillant un bon sens de l'humour, ce qui est précisément la qualité indéniable qui place ce dernier film au firmament cinématographique de la saga Marvel. Bien que la dynamique de l'histoire soit fondamentalement rudimentaire, avec ici un conflit générationnel mélodramatique entre un père, le  Dr. Hank Pym (Michael Douglas) et sa fille  Hope Van Dyne (Evangeline Lilly), ce film, signé Peyton Reed, regorge d’espièglerie désinvolte et d’humour.

Drôle, spirituel, visuellement entraînant et fidèle à l’esprit Marvel, le film est réussi sur le plan infographique dans les scènes de rétrécissement. Les phases humoristiques alternent avec les moments de mélodrame, qui sont nécessaires à l’histoire même s'ils ont tendance à interrompre le plaisir. Fort heureusement, les blagues et gags ont tôt fait de raviver l‘enthousiasme et convaincront, même les spectateurs les plus sceptiques.

Pour les cinéphiles dont la connaissance de l'univers Marvel ne recéle aucun secret, cette immersion dans l’univers microscopique dans lequel le héros est réduit à la taille d’une fourmi entouré d’escadrons de soldats à six pattes, d'insectes à l‘esprit contrôlé par leur chef humain, prêts à se faufiler dans les misions les plus ardues, les comblera. Les inconditionnels de la bande dessinée ne seront pas déçus par Ant-Man qui parviendra à les soulever de plaisir et à faire dérider bien des sourcils sceptiques.

En savoir plus sur Firouz-Elisabeth Pillet

Dans le même sujet...

 

Ant-Man

Critique par |