Critique

L'Enquête

 
Critique par |

Basé sur deux livres de Denis Robert, Révélation$ et La Boîte noire, L'Enquête de Vincent Garenq décortique minutieusement comment le journaliste français à fait éclater l'affaire Clearstream. Au premier abord, on pourrait s'attendre à un long métrage touffu destiné aux passionnés de faits politiques ou financiers, mais le réalisateur parvient admirablement à rendre son sujet captivant, en s'attardant sur les personnes impliquées dans cette enquête et sur les conséquences que cette dernière a pu avoir sur eux et sur leur entourage. L'Enquête est le récit d'un combat contre un système corrompu qui se croit au-dessus des lois et, comme dans tous conflits, les uns usent de malversations allant jusqu'au crime pour asseoir leur pouvoir, alors que les autres essaient de les déstabiliser par des moyens beaucoup plus modestes, se retrouvant souvent seuls face à l'arrogance des premiers.

Le nouveau long métrage de Vincent Garenq, auteur du très fort Présumé coupable sur l'emblématique affaire d'Outreau, prouve clairement qu'une guerre n'est jamais à armes égales, qu'il y a toujours un attaquant et un attaqué. L'histoire et l'actualité nous rappellent régulièrement que les combats propres n'existent que dans l'esprit soit des va-t-en-guerre qui pensent leur justification légitime, soit des béats qui ne veulent pas ouvrir les yeux par pure naïveté ou positivisme décérébré.

Ici, on assiste à l'éternel lutte entre l'honnêteté et la malhonnêteté, en emboîtant logiquement le pas du premier camp. Las de voir ses articles édulcorés par son rédacteur en chef, Denis Robert donne sa démission et se lance en solo dans une enquête qui va se révéler extrêmement explosive. Ils rencontre des témoins qui osent délier leur langue parce qu'ils ont affaire à un indépendant, et non à un média d'état ou à la solde des puissants. Robert tient un scoop, c'est sûr, mais son travail ne sera pas aisé car, en face, on se protège en usant de menaces et autres moyens peu glorieux. Dès lors, le journaliste va devoir se protéger lui et sa famille qui risque de faire les frais de son acharnement à faire éclater la vérité. Sa quête lui fait croiser la route d'un juge qui s'intéresse à l'affaire des frégates de Taïwan. Ces deux cas se regroupent et vont finir par former le scandale Clearstream 2.

Dans le rôle de l'enquêteur, Gilles Lellouche offre une performance remarquable en s'effaçant derrière son personnage pour composer une interprétation qui évite toute velléité d'héroïsme mal venue dans ce contexte. Charles Berling campe un juge pris entre deux feux avec une parfaite justesse. Il n'hésite jamais à mettre en avant les tourments que vit ce magistrat décidé à rendre la justice la plus impartiale.  

Vincent Garenq utilise son art pour réveiller les consciences, ce qui peut aussi être l'un des rôles du cinéma, et il le fait avec énormément de talent. L'Enquête est un film à la fois prenant par ses investigations et ses retournements de situations, et nécessaire par son aspect non pas didactique mais engagé qui pose les bonnes questions, sans verser dans la théorie du complot, bref du travail sérieux comme on aime l'apprécier de temps en temps.

En savoir plus sur Remy Dewarrat

CONCOURS LION gagnez un Bluray ou un DVD

Participer