Critique

Les Nouveaux Héros

 
Critique par |

Après le triomphe global de La reine des neiges, Disney s’essaye pour la première fois, si l’on exclut Les Indestructibles qui est une production Pixar, au dessin animé consacré aux super-héros. Pour cela, le géant de l’animation occidentale s’est appuyé sur une bande dessinée assez méconnue de Marvel, Big Hero 6, à partir de laquelle un nouvel univers, sans aucun lien avec le monde live action des Avengers, a été construit.

Big Hero 6 est l’histoire de Hiro, un jeune très inventif qui vit à San Fransokyo avec son frère aîné, Tadashi, et sa tante. Le petit génie décide de se dédier au progrès scientifique après la mort de Tadashi, en perfectionnant l’invention principale de ce dernier, une unité médicale dénommée Baymax. Avec l’aide de Baymax et des anciens collègues de Tadashi, Hiro devra utiliser son intelligence pour sauver le monde, lorsqu’une menace surnaturelle se présente à San Fransokyo.

Tel un film de super-héros traditionnel, Big Hero 6 est un mélange efficace de gags, caractérisations réussies et action. Le rythme est constant du début à la fin, l’animation en images de synthèse, avec l’ajout du relief, est impeccable et les scénaristes ne sacrifient pas grand-chose au nom du divertissement pour les spectateurs plus jeunes. Certes, on pourrait se plaindre de la présence de la formule vue et revue en ce qui concerne les premières aventures de nos héros, mais le film aborde ce cliché avec une bonne dose d’humour auto-dérisoire. Il y a aussi, bien sûr, une séquence bonus après le générique, qui fera la joie des fans de comic books, et pour ceux qui auront la possibilité de voir le film en VO on signale la présence vocale de James Cromwell et Alan Tudyk, sans oublier le hilarant Scott Adsit (30 Rock) dans le rôle de Baymax. En attendant le deuxième volet des Avengers, prévu pour le mois d’avril, Big Hero 6 est un bon moyen de satisfaire les amateurs du genre en début d’année.

Pour finir, à ne pas oublier: le film est précédé d’un court métrage, Feast, un petit joyau consacré au meilleur ami de l’homme et à la nourriture. Il ne faut absolument pas le rater.

En savoir plus sur Max Borg