Critique

Jupiter - Le Destin de L'univers

 
Critique par |

CONTRE

Réalisateurs d'un excellent premier film, Bound, Andy et Lana (qui s'appelait encore Larry à cette époque) Wachowski sont devenus la coqueluche d'une certaine partie du public grâce à Matrix et ses deux suites. Avec eux, on se trouve face à un phénomène typique de vénération qui voudrait qu'ils soient des petits génies, sans aucune discussion, et ceux qui osent affirmer le contraire avec des arguments critiques sont raillés sans autre forme de procès par leurs fans qui les toisent de leur piédestal. Il y a toujours conflit face à des adorateurs bornés et, depuis Matrix, vénéré comme un objet de culte par certains, les films du duo Washowski sont attendus exagérément comme le messie.

Avec Jupiter Ascending, on se disait peut-être que leur nouveau long métrage totalement original, n'étant pas l'adaptation d'une oeuvre littéraire, pourrait sortir du lot de ce que nous sert le cinéma en matière de science-fiction depuis quelques années. Hélas, au sortir de cette boursoufflure, il faut bien se rendre à l'évidence que l'on a assisté à un spectacle mineur qui lorgne sans pertinence du côté de ses prédécesseurs. L'imagerie de l'univers est un pale mélange entre l'iconographie de l'Egypte et de la Grèce antique. Le scénario enfonce des portes déjà ouvertes mille fois et alterne sans envergure des scènes d'action trop souvent illisibles et pénibles et des envolées pompeuses de dialogues inconsistants, cherchant soit à noyer le poisson, soit à étaler une prétention hermétique qui aurait plus sa place en littérature qu'au cinéma. Sans même que ce soit de l'inattention, en lisant un livre, on peut se permettre de revenir sur des pages déjà lues, quand on éprouve de la difficulté à saisir où l'auteur nous entraîne. Dans un film, cet exercice est inconcevable, et quand on se surprend à ressentir ce phénomène dans une salle de cinéma, on en conclut que l'exercice est largement raté. Et ce n'est pas l'argument facile de dire qu'il sera par la suite possible de le faire chez soit grâce au DVD, qui aura du poids face à ce défaut majeur. Ici, ces longues séquences de parlote ineptes donne l'impression de rallonger une sauce déjà passablement compromise à sa base.

Du coup, on sent les pauvres comédiens entraînés dans cette galère complètement perdus, déclamant des phrases dont eux-mêmes ne saisissent pas l'importance et l'utilité à faire avancer l'intrigue tellement basique de cette héroïne terrienne qui découvre être la descendante d'une puissante famille à l'autre bout de l'univers. Ici, tout se prend au sérieux et cela en devient vite insupportable, car on ne parvient pas à s'impliquer dans les enjeux de cette histoire qui laisse finalement très froid par ces aspects grandiloquents, tenant le spectateur à distance. A lieu de pouvoir simplement apprécier le spectacle, on passe quasiment tout le film à essayer de faire les liens qui semblent manquer dans le scénario. On est perdu, comme si on assistait à une longue saga, ramenée à un petit peu plus de heures. Et on en sort fatigué.

En savoir plus sur Remy Dewarrat

Dans le même sujet...

 

Jupiter - Le Destin de L'univers

Critique par |

CONCOURS LION gagnez un Bluray ou un DVD

Participer