Critique

Night Call

 
Critique par |

Présenté aux festivals de Toronto et Zürich, ainsi qu'au Ciné-Festival de Malley, Night Call (traduction assez bizarre de Nightcrawler) arrive dans nos salles au bon moment, puisque ce film sombre et bourré d'humour noir est le rendez-vous parfait pour un excellent moment au cinéma dans cette période de l'année où la lumière nous quitte très rapidement en fin de journée.

Quel est le sens du titre anglais? En fait, nightcrawler est un terme qu'on utilise pour décrire les personnes qui passent leurs nuits à filmer des événements tragiques pour ensuite les vendre au meilleur offrant. Dans le cas de Lou Bloom (Jake Gyllenhaal), c'est une petite chaîne TV de Los Angeles qui devient son client exclusif: Nina Romina (Rene Russo) est particulièrement fascinée par ce jeune homme qui arrive à filmer même les scènes les plus tragiques sans aucun scrupule. Mais est-ce qu'il y a des limites? Peut-être pas, comme le verra l'assistant de Lou: pour cet homme ambitieux et doté d'un charme étrange, tout est justifié, et le concept de "légalité" est plutôt relatif... 

Déjà scénariste de Real Steel et The Bourne Legacy, Dan Gilroy fait ici son début en tant que metteur en scène, et il le fait avec une maîtrise époustouflante, mêlant satire, thriller et grand portrait de la ville de Los Angeles, qui devient un vrai personnage du récit comme dans les films de Michael Mann ou Robert Altman. Nightcrawler est un ovni qui devient toujours plus sombre et toujours plus drôle, habité par des personnages qu'on aime détester (et vice versa). Ceci est le plus évident dans la prestation majeure de Jake Gyllenhaal, qui incarne l'anti-héros par excellence: on ne voudrait jamais boire un café avec lui, mais qu'est-ce qu'on aime suivre ses aventures à l'écran! Ceci est également vrai pour Rene Russo, épouse du réalisateur, qui a enfin un rôle digne de son talent après une longue absence. En montrant les chemins croisés de ces individus cruels et charismatiques, Gilroy nous invite à l'accompagner dans un voyage dont on sort troublé et diverti. Bref, le mieux qu'on puisse demander d'une expérience au cinéma. 

En savoir plus sur Max Borg

CONCOURS Les Gardiens de la Galaxie 2 gagnez un Bluray ou un DVD

Participer

CONCOURS Découvrez et gagnez un Bluray ou un DVD de The Birth Of A Nation

Participer