Critique

Need for Speed

 
Critique par |

Tomb Raider, Mortal Kombat, Resident Evil, Silent Hill. C’est vrai que, quand on parle de films tirés de jeux vidéo, le paysage cinématographique en question n’est pas très intéressant. Need for Speed, produit dérivé de la franchise à succès d’EA Games, ne va pas changer radicalement cette situation, mais si on le prend comme simple divertissement pour le weekend, il s’agit d’un film plutôt acceptable.

Contrairement à ses confrères mentionnés avant, Need for Speed ignore en grand partie son origine vidéo-ludique, préférant emprunter le style et les éléments narratifs des derniers Fast and Furious: cascades en voiture qui se moquent des lois de la physique, une rivalité entre deux hommes qui se traduit en course-poursuite, une équipe d’assistants auxquels le scénario confie la plupart des blagues, une belle jeune fille qui s’y connaît en bagnoles... Et, bien entendu, au moins une situation qui fera décrocher les spectateurs, si on n'assume pas d’emblée qu’on est en train de regarder un film qui ne requiert pas une grande activité cérébrale.

Pour donner à ce produit bruyant et frénétique une sorte d’âme, les producteurs et le metteur en scène font confiance à Aaron Paul, qui essaye de s’imposer sur grand écran après avoir passé six ans aux côtes de Bryan Cranston dans ce chef-d’oeuvre de la télévision USA qu’est Breaking Bad. Ici, il domine avec le même regard intense et prouve que, dans les bonnes circonstances, il peut aspirer au rang de vedette hollywoodienne. Reste donc à voir si ce film et A Long Way Down de Pascal Chaumeil, vu à Berlin il y a deux mois, sont des cartes de visite suffisamment efficaces aux yeux du grand public.

En savoir plus sur Max Borg

CONCOURS Les Gardiens de la Galaxie 2 gagnez un Bluray ou un DVD

Participer

CONCOURS Découvrez et gagnez un Bluray ou un DVD de The Birth Of A Nation

Participer