Critique

The Grand Budapest Hotel

 
Critique par |

CONTRE

Wes Anderson clame partout que son dernier film est un hommage à l'immense écrivain Stefan Zweig, qu'il dit admirer, mais qui est méconnu dans son pays, les USA. Au sortir de la projection, on peut clairement se demander s'il ne s'agit pas là d'un canular, tellement son long métrage n'a rien à voir avec l'oeuvre de Zweig, si ce n'est l'époque.

Comme souvent chez Anderson, son travail souffre d'un défaut majeur: ne rien prendre au sérieux dans un étalage d'hystérie souvent insupportable. Ici il atteint des sommets tant son film à l'air d'être entièrement accéléré, à la manière des effets spéciaux de l'époque du cinéma muet. Certes les décors, les costumes, les effets visuels et l'image sont créatifs, les comédiens tous excellents, mais le scénario de ce Grand Budapest Hotel peine sérieusement à convaincre car il part dans tous les sens et surligne l'hystérie citée plus haut. La musique omniprésente d'Alexandre Desplat, dans un style tsigane surexcité devient vite saoulante. On en ressort lessivé, fatigué et heureux que cela se termine enfin.

Wes Anderson est largement surestimé par une critique un peu trop vite convaincue par une oeuvre sympathique, mais maniérée et, il faut l'avouer, réservée à un public de salons mondains qui excuse un peu vite les défauts d'un cinéma hermétique et, somme toute, chichiteux. Il y dans Grand Budapest Hotel des tonnes de bonnes idées, mais peu sont abouties ou juste esquissées. Les nombreux gags qui émaillent le film n'ont pas le temps d'être digérés que l'on passe à autre chose, sans ne jamais laissé le temps au spectateur de les savourer pleinement. L'intrigue policière se fourvoie finalement dans la plus pure anecdote. L'illustration de la montée des fascismes dans l'Europe de la première moitiés du XXème siècle tient plus de la discussion de réseaux sociaux dont le cynisme l'emporte sur l'intelligence du propos, que d'une vraie vision pertinente.

En savoir plus sur Remy Dewarrat

Dans le même sujet...

CONCOURS Gagnez un DVD ou un blu-ray disc

Participer