Critique

Jack et la mécanique du cœur

 
Critique par |

Si vous voulez voir un bon film avec vos enfants et partager sur celui-ci après la projection, et non un de ces nombreux produits sans âme, qui n'ont pour seule raison d'exister que de vous faire acheter ses produits dérivés dès la sortie de la salle, cette merveille est pour vous. Ici vous avez une histoire poignante, des personnages sympathiques très fouillés et vous retrouvez un casting de voix cinq étoiles.

Ce projet cher au groupe français Dyonisos est l'aboutissement de plusieurs années de travail qui ont commencé par un album qui se voulait la bande originale du livre de Mathias Malzieux. Le résultat est un long métrage somptueux d'une richesse exemplaire où réalité et fantaisie ne cesse de s'entrechoquer brillamment. Les artistes à l'origine de ce film savent raconter une histoire forte sans avoir recours à des recettes de bonimenteurs. Le scénario est rempli de trouvailles qui ne sont pas juste là pour en mettre plein les yeux, mais pour faire avancer le récit, pour se fondre en lui. Jack et la mécanique du coeur montre que la vie n'est pas une guimauve dégoulinante de bons sentiments ou une chienne intraitable, mais qu'elle recèle du bon et du moins bon, que le mensonge et la méchanceté existent et surtout que les actes peuvent être lourds de conséquences.

La musique rock dans le sens le plus noble du terme apporte une touche à la fois originale et forte dans le genre. Elle est interprété par un groupe d'artistes impliqués qui ne sont pas du tout là que pour obtenir leurs cachetons. Il donnent vie à des personnages à la forte personnalité. Ce long métrage possède une âme et c'est assez rare de nos jours pour que cela soit signifier. La fin est l'une des plus belles que l'on ait vue sur un écran en ce début d'année. Un vrai beau moment qui reste pour longtemps dans l'esprit, ce que tout oeuvre d'art devrait avoir pour mission.

En savoir plus sur Remy Dewarrat